ESSAI Hyundai i10 : L’affirmation par le style

Avec un style plus sensuel et une personnalité plus affirmée qu’auparavant, la nouvelle Hyundai i10 se remet à niveau pour gagner des parts de marché dans un segment des citadines où la concurrence fait rage.

ESSAI Hyundai i10 : L’affirmation par le style

Commercialisée pour succéder à l’Atos en 2008, la Hyundai i10 a parcouru un long chemin depuis. Très peu attirante dans sa première version qui traînait derrière elle une image pas vraiment moderne et très peu sexy, elle a heureusement gagné en personnalité lors de sa refonte totale en 2013. Bien plus séduisante et très correctement équipée, elle a considérablement élargi sa clientèle grâce à des qualités indéniables. Pour sa troisième mouture, Hyundai va encore bien plus loin dans la séduction, avec un design à la page qui se distingue de ce que fait la concurrence. Moins haute de 20 mm que la génération précédente, elle est également plus large de 20 mm. Son empattement gagne aussi 4 centimètres, ce qui est tout bénéfice pour l’espace des passagers. Homologuée pour transporter 5 personnes, la petite coréenne n’a pas sacrifié l’espace de son coffre pour autant. Avec une capacité de 252 litres, celui-ci est loin d’être ridicule sur un véhicule de ce gabarit.

Technologie à la pointe

Plus accueillante qu’auparavant, l’i10 s’est inspirée de ses grandes sœurs de gamme pour l’aménagement de son habitacle, qui n’est pas si petit qu’il y paraît. Même si certains plastiques (notamment les panneaux de portes) demeurent encore un peu trop durs, force est de constater que la finition a fait un grand bond en avant et que l’ergonomie a suivi le même mouvement. L’écran du système d’info-divertissement a grandi, pour atteindre la taille de 8 pouces, ce qui améliore grandement sa lisibilité. Pour la première fois, la télématique Bluelink fait son apparition dans ce modèle. Celle-ci permet entre autres de disposer d’informations en temps réel comme la météo ou les informations relatives au trafic. De plus, il est possible de préparer un itinéraire via smartphone et de l’envoyer à la voiture. Enfin – les plus distraits d’entre nous apprécieront -, il est également possible de localiser le véhicule via l’application « Find my car » !

Deux moteurs

Point de révolution sous le capot de la petite Hyundai. En effet, celle-ci reprend les mécaniques de l’ancien modèle (adaptées pour les exigences des nouvelles normes de pollution), à savoir le 1 litre 3 cylindres 67ch/96Nm et le 1,2 litre 4 cylindres 84ch/118Nm, tous deux associés à une boîte manuelle à 5 rapports. Notez qu’une transmission robotisée à 5 vitesses est également disponible sur les deux motorisations.

À l’essai, la nouvelle i10 constitue une agréable surprise : ses mécaniques pétillantes, fort bien insonorisées et aux faibles émissions de CO2 sont idéales pour les zones urbaines. Grâce à son format de poche, cette citadine se faufile partout sans souci, dans un confort appréciable grâce notamment à son amortissement bien calibré. À ce sujet, on peut remarquer le travail qui a été fait sur la stabilité de la voiture, en net progrès, au même titre que la direction qui est plus directe que sur l’ancien modèle. Du coup, la conduite devient plus amusante et on se surprend même à prendre du plaisir à son volant. Hors ville, le manque de puissance et de couple se fait malheureusement vite ressentir, à la première côte venue. La différence entre les deux blocs moteurs et assez légère et durant notre essai, c’est le 1.0 qui nous a semblé le plus alerte et le plus vivant. À la pompe à essence, la différence n’est pas énorme entre ces mécaniques qui se montrent très frugales (en-dessous des 6l/100km) à condition toutefois de ne pas les brusquer.

Conclusion

Sans rien révolutionner, la Hyundai i10 devient plus attachante grâce à son look moderne et son équipement qui l’est tout autant. Plus amusante à conduire également, elle correspond parfaitement à ce qu’on peut attendre aujourd’hui d’une citadine.

Hyundai i10 1.0 MPI en quelques chiffres

Moteur : 3 cylindres essence, 998cc ; 67ch à 5.500tr/min ; 96Nm à 3.750tr/min.

Transmission : aux roues avant.

Boîte : manuelle, 5 rapports.

L/l/h (mm) : 3.670/1.680/1.480

Poids à vide (kg) : 921

Volume du coffre (l) : 252 – 1.050

Réservoir (l) : 36

0 à 100 km/h (sec.) : 14,8

Prix : 13.499€ TVAC

Puissance : 67 ch

V-max : 155 km/h

Conso. mixte : 5 l/100km

CO2 : 114 g/km