ESSAI SsangYong Tivoli : Acte II

Introduit en 2015, le Tivoli s’est fait une place parmi les SUV compacts abordables, en ne mégotant ni sur la qualité, ni sur la dotation. Remis à jour sur le plan des moteurs et des équipements, le revoici “dernier cri”, mais toujours aussi humble.

ESSAI SsangYong Tivoli : Acte II

Le Tivoli – et sa variante XLV à coffre allongé, non reconduite hélas ! – fut le premier SUV compact de la marque, en tout point conforme aux attentes de nos marchés. Avec l’argument d’un prix canon, il a vite dopé les ventes européennes de SsangYong, mais la douloureuse guerre au CO2 et au diesel a stoppé net sa progression. Ses deux moteurs, ses équipements et sa signature lumineuse plus dans l’air du temps lui permettront-ils de rebondir ?

Plus de puissance, moins d’émissions

Plus important que ses nouveaux phares LED ou les retouches du bouclier et de la calandre qui renforcent sa parenté avec le grand Rexton, le Tivoli «II» étrenne deux nouveaux moteurs suralimentés à injection directe, un 1.6 diesel 136ch (320Nm) et un 1.5 essence 163ch (260Nm dès 1.500 tr/min).

C’est ce dernier que nous avons pu essayer, et la progression en matière de couple est flagrante, pour ne pas dire colossale. Plus encore qu’une meilleure allonge, le 1.5 T-GDi dispose d’une souplesse tout en rondeur qui le rend particulièrement agréable, surtout lorsqu’il est accouplé à la boîte automatique 6 rapports du spécialiste japonais Aisin, très correctement calibrée. Rappelons au passage que chez SsangYong, moteur diesel ou essence, boîte manuelle ou auto, transmission avant ou 4×4, toutes les combinaisons sont possibles.

Plus numérique, mieux connecté

L’autre constat positif qui saute aux yeux, ou plutôt aux oreilles, vient d’une insonorisation digne d’un niveau supérieur. Et nous ne parlons pas uniquement du filtrage des bruits, mais aussi des vibrations mécaniques, grâce à quoi le Tivoli opère un saut qualitatif indéniable. L’aspect de l’habitacle marque aussi des points : la planche de bord plus horizontale accentue l’impression d’espace, tandis que les compteurs et instruments sont désormais numériques et configurables.

Conclusion

Pour cette remise à niveau, le Tivoli n’a rien laissé au hasard. Dans un monde où la recherche du plus bas prix devient un acte branché, les marques plus huppées ont peut-être du mouron à se faire…

Le SsangYong Tivoli 1.5T-GDi en quelques chiffres

Moteur : 4 cyl. en ligne turbo, essence ; 1.497cc ; 163ch à 5.000tr/min ; 280Nm à 1.500tr/min.

Transmission : aux roues avant.

Boîte: manuelle 6 rapports.

L/l/h (mm) : 4.225/1.810/1.613

Poids à vide (kg) : 1.300

Coffre (l) : 393

Réservoir (l) : 50

Prix : 15.490 € TVAC

Puissance : 163 ch

V-max : 178 km/h

Conso. mixte : 7 l/100km

CO2 : 164 g/km

Autre motorisation

1.6 e-XDi : 136ch ; 5,6l/100km ; 175km/h ; 18.490€ TVAC