La moto de 125cc, accessible aux titulaires d’un permis automobile, représente un complément intéressant à la mobilité individuelle de chacun. Pour parer aux jours de grèves et/ou d’embouteillages-monstres en raison de chantiers, posséder une telle petite cylindrée passe-partout est tout sauf un luxe, d’autant que c’est fiscalement très intéressant. Sans oublier le plaisir des balades touristiques le weekend.

Pour nombre de motocyclistes expérimentés, les motos 125cc représentent l’équilibre idéal entre performances, encombrement et coûts. Forcément, le segment s’est fortement développé ces dernières années et l’on y observe de plus en plus de machines très abouties et développées avec le même sérieux que celui mis en œuvre pour les grosses cylindrées.

C’est le cas des nouvelles Kawasaki Ninja 125 et Z125. Elles profitent d’un monocylindre de 15ch bien rempli à mi-régimes et logé dans un cadre en acier de type «treillis». Leur vitesse maxi de 120-130 km/h permet de croiser en toute sérénité à 80-90 sur les grandes routes. Le roadster Z125 promet agilité et confort, tandis qu’avec son habillage inspiré de l’univers sportif, la Ninja 125 offre le look et quelques sensations d’une machine de course. Le plus dur sera de choisir!

Informations et spécifications complètes dès le 2 octobre dans le cadre du salon Intermot de Cologne, en Allemagne.