Pour savoir si son poids et sa taille vous convient, vous devez être capable d’assurer sa stabilité à l’arrêt avec les pieds bien à plat au sol. Pour le budget, n’oubliez pas de tenir compte des équipement de protection (vêtements, bottes, casque…) mais aussi du prix du carburant,, des entretiens, des taxes, assurances…

Si vous êtes débutant, et en fonction de votre permis (lire plus loin) , mieux vaut se faire la main sur une petite cylindrée d’occasion, basique, économique et facile à conduire, très bien adaptée aux trajets quotidiens. Et surtout faites vous bien conseiller dans votre choix par un motard plus expérimenté.
Avec un peu plus d’expérience, vous pouvez choisir un roadster, une moto basique à la ligne agressive, mais plus dépouillée.
Évitez les « supermotards » et les sportives si vous êtes débutant : puissantes (parfois trop) et difficiles à dompter, elles attirent les voleurs.

Les tourismes et GT sont parfaites pour de longs trajets sur (auto)routes, en raison de leurs performances et leur fiabilité, mais sont moins agiles et pratiques en ville.
Pour le quotidien en ville, les trails, conviennent mieux : économiques, légères et maniables, confortables et polyvalentes, mais pas spécialement performantes. Avec les customs, vous adoptez un style plutôt que la maniabilité ou la performance… question de goût !

A chaque cylindrée son permis et son âge

Le permis AM (cyclomoteur type B) s’obtient dès 16 ans pour une moto légère (ou scooter ou cyclomoteur ou quad léger) d’une cylindrée maximale de 50 cc (puissance maximale nette de 4kW) et d’une vitesse maximale de 45 km/h.

Le permis A1 s’obtient dès 18 ans pour les motos d’une cylindrée maximale de 125 cc, une puissance maximale de 11 kW/15 ch et un rapport puissance/poids de 0,1 kW/kg maximum.

Le permis A2 s’obtient dès 20 ans pour les motos d’une puissance maximale de 35 kW/47 ch pour un rapport puissance/poids de 0,2 kW/kg.

Le permis A s’obtient dès 24 ans (ou dès 22 ans si le pilote détient le permis A2 depuis deux ans au moins) pour les motos sans limitation de puissance.

Le permis B (automobiles) permet de conduire aussi les véhicules de la catégorie AM (cyclomoteurs) et, uniquement en Belgique, des motos et scooters A1. Si le permis B a été délivré avant le 1er mai 2011 aucune formation n’est obligatoire même si elle est conseillée. S’il a été obtenu après cette date, le pilote devra suivre, minimum deux ans plus tard, 4 h de formation en auto-école. Pour rouler à moto à l’étranger, par contre, il faut être titulaire du permis correspondant (A1, A2 ou A).

Le détenteur d’un permis B délivré avant fin 1988 peut piloter n’importe quelle moto… Mais une formation est très conseillée !