Actualité

Sa clim’ est tellement puissante qu’elle peut refroidir un appartement

Développer un air conditionné pour une voiture capable d’atteindre 400 km/h est loin d’être chose aisée. Du coup, les ingénieurs de Bugatti ont été obligés d’adopter des solutions techniques extrêmes…

Écrit par Stéphane Monsin | 23/07/2020

L’un des défis pour le réglage de l’air conditionné est dû au fait que chaque personne ressent différemment la température : les Européens se sentent généralement à l’aise entre 21 et 22 degrés, la plupart des Américains préfèrent quelques degrés de moins.

Chiron front

Publicité

Pour le développement de la climatisation sur une Bugatti, les exigences sont énormes. « Nos véhicules roulent très vite. Pour que l’arrivée d’air fonctionne parfaitement, même à très grande vitesse, nous devons particulièrement bien maîtriser la ventilation et la climatisation », explique Julia Lemke, ingénieure travaillant pour la marque française. Pour ce faire, le système de climatisation modifie le flux d’air lorsque le véhicule roule à vitesse élevée. Alors que sur les véhicules conventionnels, de l’air pénètre dans l’habitacle par le bas de la vitre, sur une Bugatti ce n’est le cas qu’en-dessous de 250 km/h. À partir de cette vitesse, la pression s’inverse : un système de régulation muni d’un clapet supplémentaire de pression dynamique et d’un ventilateur optimisé permet d’amener davantage d’air dans l’habitacle.

Chiron speeding

Autre particularité des Bugatti : en raison de leur vitesse qui dépasse parfois les 400 km/h, la carrosserie est particulièrement aérodynamique. Pour cela, un pare-brise plat avec un angle d’attaque de seulement 21,5 degrés est une condition indispensable. La surface vitrée augmente ainsi jusqu’à 1,31 m² – un véhicule compact traditionnel présente une surface vitrée d’environ 0,70 m² et un angle d’attaque d’environ 30 degrés. L’habitacle se réchauffe donc davantage en raison du rayonnement solaire plus important, c’est ce que l’on appelle la charge solaire.

Chiron Sky View

Le toit en verre « Sky View » contribue lui aussi à augmenter la chaleur de l’habitacle lorsque le soleil brille. Pour y remédier, les modèles Chiron et Divo misent sur un compresseur climatique puissant pouvant atteindre jusqu’à 10 kW de puissance frigorifique, et sur deux condenseurs de climatisation – une puissance qui permet de refroidir un appartement d’environ 80 m² !

Chiron airco

Les Bugatti cumulent décidément les superlatifs, même là où on ne les attend pas !

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé