Ancêtres

10 conseils pour restaurer un oldtimer

Se lancer dans la restauration d’une voiture ancienne est un travail de longue haleine. L’opération doit donc être très bien réfléchie au préalable, tant du point de vue de votre temps, mais aussi des ressources financières disponibles. Voici donc 10 conseils pour bien monter votre projet.

David Leclercq David Leclercq | Publié le 26/11/2020 | Temps de lecture : 7 min

1. Trouver la bonne voiture

Avant de se lancer, il faut faire un choix sur la voiture à restaurer. Tous les modèles en sont pas équivalents. Certains sont relativement simples de conception, d’autres nettement plus complexes. Les pièces seront forcément différentes, tout comme leur prix. N’hésitez pas non plus à dénicher une voiture qui est encore en bon état, plutôt qu’une épave. Il va de soi que l’opération sera plus longue et coûteuse dans le second cas. Dès lors, accepter de payer un peu plus au départ pour un véhicule en meilleur état n’est sans doute pas un mauvais calcul.

2. De la patience

La rénovation d’une voiture ancienne est un long processus. Il prendra plusieurs mois, voire plusieurs années selon vos ambitions.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

3. Évaluez votre budget

Évaluez au mieux vos finances, votre temps. Il est en effet inutile de vous lancer dans pareille aventure si vous ne disposez que d’une paire d’heures par semaine. Il vous faudra aussi un endroit pour opérer. Disposez-vous de cet espace, devez-vous le louer ? Toutes ces questions doivent être posées avant l’initier votre projet.

4. Investir dans les bons outils

Restaurer une voiture ancienne demande aussi un lieu et des outils. Assurez-vous de pouvoir disposer d’un espace suffisant pour opérer, mais aussi des bons outils. On ne parle pas de changer une batterie. « Mécaniquer » sur un moteur demande beaucoup de temps ainsi que des outils professionnels. Chalumeau, chandelles, crics, pinces, meuleuse, il en faut des équipements pour pouvoir faire face à une restauration. N’oubliez toutefois pas que vous pouvez louer des outils, voire vous adresser à un club spécialisé où vous trouverez peut-être d’autres amateurs acceptant de vous prêter du matériel, voire de vous guider avec quelques conseils.

5. Peinture et carrosserie

D’emblée, peinture et carrosserie retiendront votre meilleure attention. Car il s’agit d’un point faible récurrent des voitures anciennes. Ce poste demandera beaucoup de patience. Certaines formations existent et il peut vraiment être utile d’en suivre une afin d’acquérir ces compétences.

6. Composants sous cutanés

Peinture et carrosserie sont impeccables ? Tant mieux, mais cela ne vous soustraira pas à la nécessité de travailler sous le robe de votre automobile. En effet, le fait qu’une voiture n’est pas utilisée régulièrement implique souvent un grippage des pièces mobiles principalement à cause de l’oxydation et de la corrosion. Aussi, il est fortement conseiller de changer tous les liquides tous les deux ans, comme ceux des freins et de la transmission.

7. Attention aux pièces électroniques !

La batterie d’une voiture ancienne immobilisée se vide en quatre semaines environ. Il faut donc la débrancher et la recharger avec un chargeur ad hoc de temps en temps. Cela dit, il faudra prévoir un remplacement assez fréquent. Le système électrique mérite aussi la plus grande attention. Car le temps dégrade les câblages, surtout s’ils sont exposés à l’humidité. Autre souci potentiel : les rongeurs qui peuvent venir donner quelques coups de dents. Essayer au mieux de couvrir et de sécuriser le véhicule.

8. Sus aux moisissures

Restez toujours attentif aux moisissures qui peuvent apparaître avec l’humidité. Et ne considérez pas que ce n’est pas grave. Dès son apparition, éliminez là. C’est toujours plus facile lorsqu’elle est en surface. Notez aussi que les moisissures peuvent apparaître avec un défaut d’étanchéité.

9. Être organisé

Soyez organisés lorsque vous vous lancez dans une restauration. L’espace pour travailler et stocker les pièces, l’éclairage sont autant de choses nécessaires pour mener à bien le travail. De même, ranger bien vos outils. Vous gagnerez du temps à ne pas chercher après tout constamment.

10. Faire appel à des professionnels

En tant qu’amateurs, vous pouvez beaucoup faire vous-même. Et apprendre. En revanche, n’oubliez pas que certains postes peuvent être assurés par des professionnels. Mais ça aussi est à prévoir dans votre budget. Electricien, tôlier, mécanicien : voilà autant de professions qui sont précieuse.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité