YOUNGTIMER BMW Z3 : La bonne élève

Lancée au milieu des années 90, la BMW Z3 se voulait plus simple et plus utilisable au quotidien que la Z1. Belle et confortable, elle connaît aujourd’hui un regain d’intérêt chez les amateurs de cabriolets racés à prix sympa.

YOUNGTIMER BMW Z3 : La bonne élève

En cette journée où le ciel et l’horizon ne semblent plus faire qu’un, la Z3 1.8 de notre lecteur, Julien, se fond littéralement dans la masse. Ce sympathique cabriolet, il l’a a acheté il y a deux ans : « j’ai eu le coup de cœur lorsque je l’ai aperçue sur un célèbre site d’annonces en ligne. Cette voiture de 1997 était en excellent état et présentait toutes les options que je convoitais comme les sièges chauffants et les jantes en aluminium ». Ce qui est plus étonnant, c’est que cette Z3 est la voiture de tous les jours de Julien. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que ce jeune passionné ne la ménage pas en ayant parcouru près de 50.000 km à bord en deux ans ! Pourtant, cette voiture affichant 213.000 km au compteur est toujours dans un état remarquable, preuve de son excellente qualité de fabrication. Paradoxalement, la Z3, qui était la première BMW à être fabriquée aux USA (Spartanburg, Caroline du Sud) était décriée par de nombreuses personnes qui trouvaient sa finition légère par rapport aux standards de la marque. En grand amateur de mécanique qu’il est, Julien bichonne son véhicule avec une grande minutie. Et lorsqu’on lui demande s’il envisage un jour le remplacement de sa Z3, celui-ci avoue regarder de plus en plus…les Z3 6 cylindres !

GoldenEye

Au début des années 90, il existe seulement deux cabriolets au sein de la gamme BMW. Le client avide de conduite cheveux au vent peut opter pour la Série 3 cabriolet ou la très exclusive Z1. Chère et trop compliquée techniquement, cette dernière est également très peu praticable au quotidien à cause de son système unique de portière rentrant dans la carrosserie. Après seulement trois années de production, elle voit sa carrière brutalement stoppée. Le manque de roadster deux places amusant à conduire se fait alors ressentir dans la gamme bavaroise. Il est rapidement décidé par l’état-major de Munich de donner une descendance à lignée Z. Pour des raisons d’économies, celle-ci doit utiliser un maximum de pièces du catalogue BMW. Les ingénieurs Maison vont s’en donner à cœur joie en reprenant les trains roulant de la Série 3 E30 et une mécanique 4 cylindres issue de la E36. La Z3 n’est ainsi d’un assemblage d’éléments hétéroclites.

YOUNGTIMER BMW 320i Cabrio : La nostalgie du 6 cylindres

Au niveau de sa ligne, par contre, l’allemande se voulait beaucoup exubérante avec un capot interminable, un habitacle confiné et une partie arrière très courte. Le résultat ne manquait assurément pas de charme et tranchait avec le style angulaire typé eighties de la Z1. Plutôt que faire d’énormes campagnes de publicité pour son lancement, les staff marketing de BMW a eu l’idée géniale de faire de la Z3 la voiture de James Bond dans Goldeneye. Avant même sa commercialisation, le cabriolet avait déjà été remarqué par des millions de spectateurs qui ne demandaient qu’à la voir en « vrai ».

Abordable

La voiture de Julien est un des premiers exemplaires de la Z3 équipés du robuste 1.8 de 115 ch. Si vous avez pratiqué la 318I E36, vous le reconnaitrez toute de suite à sa sonorité particulière, un peu métallique. Autant le dire tout de suite, cette BMW a beau avoir un look suggestif, elle n’en est pas une sportive pour autant ! Même si la position de conduite près du sol amplifie la sensation de vitesse, les accélérations sont loin de vous coller au siège. Moins typée « kart » que la Mazda MX5, la Z3 s’apprécie autrement. Elle est plus facile d’accès et y entrer et en sortir ne nécessite pas l’intervention de votre ostéopathe toutes les deux semaines ! Ensuite, elle est docile au quotidien : ses commandes sont plus souples et son couple moteur est disponible bas dans les tours, faisant d’elle une voiture de promenade. Au final, la Z3 se révèle au fur et à mesure des kilomètres, délivrant un charme à la fois et rassurant et un peu désuet.

C’est le moment !

Toujours entre deux eaux sur le marché de l’automobile de collection, la BMW Z3 est encore boudée par certains qui voient plutôt en elle un véhicule d’occasion fun et pas cher. Si vous avez des vues sur ce roadster, nous ne pouvons que vous conseiller d’en acheter une parce que sa cote est très raisonnable pour l’instant et notre petit doigt nous dit que ces prix bas ne vont pas durer éternellement. Bien construite, relativement résistante à la rouille (vérifiez tout de même les bas de caisse et les passages de roues) et très fiable mécaniquement, elle n’a finalement que peu de défauts. Beaucoup plus rares, les versions 6 cylindres sont également beaucoup plus chères. Ne parlons pas alors des versions M dont les prix peuvent allègrement dépasser les 20.000 €. On ne vous le dit plus, foncez !

Clock iconDerniers articles

Close

FCA supprime des sportives de son catalogue !

SCOOP : La Porsche Panamera bientôt entièrement révisée ?

Rolls-Royce dévoile le Cullinan pour malfaiteurs !

Les habitants de cette ville ont un an pour revendre leur voiture diesel !

5 concepts Citroën délirants

La colère d’Elon Musk contre Top Gear profite aux clients Tesla !

SCOOP : La réponse de Hyundai aux nouvelles Renault Clio et Peugeot 208

Bientôt un nouveau mastodonte chez BMW !

Ford Mustang : Bientôt une variante qui va choquer les puristes ?

5 raisons qui vont vous faire craquer sur ce SUV

wifi iconLes nouvelles en direct