Comme vous pouvez le voir, cette Lambo faite maison ressemble étrangement à la vraie. Bien que les vitres, le verre des rétroviseurs latéraux, le rétroviseur intérieur, les essuie-glaces et même les charnières aient été commandés directement chez le fabricant (ainsi que le volant et certains interrupteurs chez Audi), le reste a été monté grâce aux imprimantes 3D. Ces machines sont de petite taille, donc tout a dû être imprimé en petites pièces.

3D

Pour la carrosserie, ils ont utilisé des thermoplastiques, recouverts de kevlar. On y retrouve également du carbone pour certaines pièces.

Lmabo

Malheureusement, il n’y a pas de V12 rugissant sous le capot. “Trop cher”, annonce Sterling Backus. En lieu et place du 12 cylindres, on y voit un V8 de 5,7 litres provenant d’une Corvette 2003, équipé d’un ensemble de turbocompresseurs.