Buzz

Une Rolls-Royce non autorisée en Italie à cause de son intérieur

Une étrange histoire en provenance d’Italie, où les douanes ont confisqué une Rolls-Royce en raison du choix du cuir pour l’intérieur.

Écrit par Joris Bosseloo | 01/06/2021

La Rolls-Royce Phantom venait de Russie et était destinée à une entreprise à Rome. L’importation ne s’est pas déroulée comme prévu, car la douane italienne a refusé l’accès au pays à la voiture de luxe.

Pourquoi ?

A cause de l’intérieur. L’habitacle de la Rolls était revêtue de cuir de crocodile, qui recouvrait les sièges, les accoudoirs et les panneaux de porte. “Interdit”, ont répondu les douaniers, car les crocodiles sont protégés et le commerce de la peau de cet animal est réglementé. Officiellement, on parle de la “Convention on International Trade in Endangered Species of Wild Fauna and Flora”, ou CITES en abrégé, que nous traduisons par “Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction”. Les fonctionnaires qui ont enquêté sur la Phantom spéciale ont conclu qu’elle ne disposait pas des autorisations nécessaires.

Publicité

Et maintenant ?

La berline britannique prend actuellement la poussière et les prochaines étapes sont en cours de réflexion. Il est possible que le cuir de crocodile doive être retiré, après quoi la voiture sera autorisée à entrer en Italie. La question est de savoir si l’acheteur sera toujours intéressé. Nous ne le pensons pas.

Ce n’est pas la première fois

Selon l’agence, appelée ADM, ces pratiques sont de plus en plus courantes. Les tuners d’Europe de l’Est sont connus pour leur goût exotique dans lequel l’utilisation de peaux d’animaux protégées n’est pas éludée. On pense spontanément à l’incident avec Dartz, un constructeur automobile letton qui a proposé en 2009 un SUV avec un intérieur en cuir provenant d’une baleine.

Image : adm_gov / Instagram

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé