Électrique

Les voitures électriques brûlent-elles plus que les autres ?

On pense souvent que le risque d’incendie est nettement plus élevé avec une voiture électrique. Mais est-ce vraiment le cas ? L’assureur AutoInsuranceEZ a mené son enquête et ses résultats vont faire des déçus.

Écrit par David Leclercq | 22/01/2022

« Une voiture électrique, c’est dangereux, car ça brûle plus facilement qu’une voiture thermique ». Ce genre de discours est monnaie courante dans les conversations et, surtout, sur les réseaux sociaux qui se délectent dès que quelques images qui témoignent d’un incendie d’une voiture électrique sont postées.

Le discours est bien rodé de telle sorte que tous les arguments sont là pour convaincre. Les premières responsables, ce sont évidemment les batteries qui doivent être refroidies constamment. Et si ce n’est pas le cas, c’est l’incendie assuré. Seulement voilà : une étude menée par AutoInsuranceEZ, un portail américain qui propose des services de courtage et des comparaisons entre différentes compagnies d’assurance, démontre en fait le contraire : en 2020, les routes américaines ont connu bien plus d’incendies de voitures thermiques que d’électriques.

En pourcentage aussi

Bien entendu, les sceptiques indiqueront que c’est normal, car il y a encore peu de voitures électriques sur nos routes. Alors, bien évidemment, les chiffres absolus leur donneront raison, mais pas le pourcentage qui est à l’avantage des voitures électriques.

On évoque toujours le risque d’incendie d’une voiture électrique. Mais brûlent-elles plus souvent que les autres ? Non selon l’assureur AutoInsuranceEZ. 

Les données sur lesquelles AutoInsuranceEZ a travaillé sont parfaitement fiables, car elles sont issues de la collecte et de l’analyse des données du National Transportation Safety Board, du Bureau of Transportation Statistics et des campagnes de rappel lancées par le gouvernement. Notons toutefois par souci de transparence que les résultats pourraient nettement fluctuer pour 2021, notamment en raison du rappel des 140.000 Chevrolet Bolt dont un défaut du pack entraînait de gros risques d’incendie.

Quoiqu’il en soit en 2020, pas moins de 215.000 voitures ont brûlé aux États-Unis et, parmi elles, seulement 52 électriques (pour 199.533 essence et 16.051 hybrides). Ce qui est intéressant, c’est évidemment de ramener cette statistique à un pourcentage. Et là, on constate que la voiture électrique est nettement moins encline à partie en fumée : pour 100.000 voitures, 3.474 hybrides connaîtront un incendie pour 1.529 essence et 25 électriques.

Les voitures électriques brûlent-elles plus que les autres ?

Et ce n’est pas fini : l’American Nation Fire Protection Association entérine aussi ces chiffres. L’organise a en effet relevé que les voitures comptaient pour 15% des incendies du pays, mais que seulement 0,2% de ces 15% étaient des voitures électriques. Dès lors, s’il est vrai que l’incendie d’une voiture électrique est beaucoup plus difficile à étreindre, ces voitures brûlent nettement moins souvent que des voitures thermiques…

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé