Essais auto

ESSAI Mercedes S 580e L : rite de passage

Mercedes joue aussi pleinement la carte de l’électrique avec une gamme étendue de modèles à batterie. En même temps, les variantes hybrides permettent une transition progressive. La S 580e hybride rechargeable, qui peut parcourir plus de 100 kilomètres à l’énergie électrique, est un cocktail réussi. 

Alain De Jong Alain De Jong | Publié le 24/06/2022 | Temps de lecture : 5 min

Pour cet essai, j’ai été confronté à un dilemme. La version longue de la Classe S est conçue pour transporter les têtes couronnées et les stars de cinéma dans le plus grand luxe et le plus grand confort, c’est pourquoi les sièges arrière reçoivent beaucoup d’attention et de gadgets. Ainsi, lorsque j’ai pris livraison de la voiture, je m’y suis immédiatement assis pour profiter des sièges au confort individuel qui vous permettent de vous détendre parfaitement, comme si vous étiez dans votre salon.

Toutes les applications multimédias peuvent être contrôlées à partir de là, et des extras tels que la fonction de massage garantissent que votre corps est choyé. Avec le pack Executive Rear Seat, les choses vont encore plus loin car le siège avant droit se déplace vers l’avant pour permettre au passager du siège arrière droit d’abaisser son siège presque à l’horizontale et de reposer ses pieds sur un support pliable. Tout cela est tellement agréable !

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Une citadine

ESSAI Mercedes S 580e L : Rite de passage

Comme Mercedes n’a pas mis de chauffeur à ma disposition pendant cette période d’essai, j’ai dû prendre le volant de cette S 580e L moi-même, avec beaucoup d’enthousiasme tout de même. La première chose que l’on remarque, c’est que l’on est assis très confortablement derrière le volant, avec une vue sur les écrans numériques du système multimédia MBUX, qui, après un certain temps d’adaptation, est très convivial et intuitif.

En même temps, derrière le volant, vous n’avez pas l’impression de conduire une limousine de 5,32 mètres de long. La direction est légère et directe et la Classe S se déplace réellement comme une citadine dans la foule. Cela est dû en grande partie à l’essieu arrière directionnel, qui permet un rayon de braquage étonnamment court à basse vitesse. Et grâce à l’amortissement actif et à la suspension pneumatique, les bosses de la chaussée sont absorbées presque parfaitement, ce qui donne l’impression d’être assis sur un tapis volant.

ESSAI Mercedes S 580e L : Rite de passage

Il convient également de noter l’excellente isolation intérieure grâce aux vitres à double vitrage et le fait que la S 580e hybride démarre toujours en mode électrique. Ce n’est qu’à des vitesses plus élevées que le moteur à essence 6 cylindres de 3 litres vient à la rescousse et que l’on peut entendre le groupe motopropulseur travailler. Sur la route, il faut s’habituer au système de freinage qui combine la régénération du système hybride avec le système de freinage conventionnel, qui nécessite donc une pression du pied plutôt soutenue pour générer une puissance de freinage suffisante.

100 km en électrique

Il est à noter que la S 580e, avec sa batterie de 28,6 kWh, peut parcourir une bonne centaine de kilomètres en mode électrique pur, ce qui en fait l’un des rares modèles hybrides rechargeables à justifier son existence de cette manière, plutôt que de simplement jouer sur les règles fiscales en la matière. La batterie peut être rechargée à la puissance de 11 kW ou de 60 KW, ce qui fait que l’utilisation électrique de cette S 580e est vraiment plus qu’une illusion de la brochure de vente ou qu’un conseil du comptable.

ESSAI Mercedes S 580e L : Rite de passage

Cette grande batterie a toutefois un inconvénient : elle a été placée sous le plancher du coffre, de sorte que le volume de chargement passe des 550 litres habituels à un modeste 350 litres, ce qui signifie que le nombre de valises devra être réduit au minimum sur les longs trajets.

Rapide et fiscalement intéressante

Bien entendu, l’aspect fiscal est également important ici, car cette Classe S hybride rechargeable avec des émissions de CO2 de 14 g/km et une consommation standard de 0,6 l/100 km, est extrêmement avantageuse en termes de déductibilité fiscale, ce qui n’est pas le cas de la S580 V8 4 litres à essence “normale” dans notre pays.

ESSAI Mercedes S 580e L : Rite de passage

En termes de performances également, la S 580e est au sommet de son art avec une puissance de 510 ch et un couple de 750 Nm. Ainsi, la limousine passe de 0 à 100 km/h en 5,2 secondes grâce à sa boîte automatique à 9 rapports, puis atteint une vitesse maximale limitée à 250 km/h si les conditions le permettent. Il est agréable que la consommation reste toujours dans les limites, ce qui dépend en grande partie de la route que vous empruntez et de votre discipline de chargement. Ou celle de votre chauffeur. Mais un chiffre de six litres aux 100 km est certainement réalisable.

Conclusion

La Mercedes S 580e est aussi agréable comme passager à l’arrière qu’au volant. Cette limousine se distingue par son raffinement à tous les niveaux, ce qui en fait une belle transition vers l’EQS 100% électrique. Le seul obstacle, bien sûr, est le prix de 135.036 euros, sans options qui peuvent facilement représenter le prix d’une petite voiture familiale. Cependant, ce n’est certainement pas un problème pour le public cible fortuné de cette limousine hybride rechargeable. Cette voiture est une forme de décadence « verte » !

ESSAI Mercedes S 580e L : Rite de passage

Mercedes S 580e L : fiche technique

Moteur : hybride rechargeable : moteur à essence turbo de 3 litres + moteur électrique ; 510 ch et 750 Nm.

Transmission : sur les roues arrière

Boîte de vitesses : automatique à 9 rapports

L/l/H (mm) : 5.320/1.954/1.504

Poids à vide (kg) : 2,385

Volume du compartiment à bagages (l) : 350

Capacité du réservoir (l) : 67

0 à 100 km/h (sec.) 5,2

Vitesse maximale : 250 km/h

Consommation de carburant WLTP : 0,6 l/100 km

CO2 : 14 g/km

Prix : 135.036 euros

TMC : Flandre : 46,23€ ; Wallonie et Bruxelles : 4 957€

Taxe de circulation : Flandre : 406,04€ ; Wallonie et Bruxelles : 854,96€

Ecomalus Wallonie : 0€

Note de la rédaction

Points forts

  • Luxe et un raffinement remarquables
  • Véritable PHEV avec 100 km de conduite électrique
  • Confort à l’arrière digne d’un salon !

Points faibles

  • Prix très élevé
  • Capacité coffre réduite
  • Feeling de la pédale de frein

Partager l’article


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité