ESSAI Jaguar F-Type P450 : Noblesse oblige

Le coupé Jaguar évolue en douceur et se dote d’un nouveau V8 de « milieu de gamme ». Découverte sur la Nationale 22, dans la vallée du Douro, au Portugal…

ESSAI Jaguar F-Type P450 : Noblesse oblige

La lignée des sportives Jaguar s’étend sur 71 ans, depuis l’introduction de la XK120. C’était à Londres (Earls Court), en octobre 1948. Capable de pointer à 193 km/h, ce joli roadster était la voiture de production la plus rapide du monde.

Ce n’est pas le cas de la nouvelle F-Type, même si la version R accroche les 300 km/h. Mais si la première génération était déjà belle à damner un saint, la nouvelle en rajoute une couche. Tout en subtilité, à l’instar du nouveau capot « coquille » ! Et à l’arrière, les épaules sont toujours aussi musclées.

Chuuuuuut…

ESSAI Jaguar F-Type Rallycar : Exercice de style

Rien de bien neuf dans l’habitacle, hormis le tableau de bord « virtuel » haute définition sur un écran 12,3 pouces configurable à l’envi. Par contre, nous avons été surpris au moment de démarrer le nouveau V8 suralimenté. Les ingénieurs ont eu la drôle d’idée de doter leurs V8 (450 et 575 chevaux) d’une fonction « Quiet Start » qui met l’échappement en sourdine. Mais rassurez-vous : il suffit de sélectionner le mode « Dynamic » ou d’actionner le bouton « Echappement » pour retrouver la sonorité si particulière du V8.

Deux ou quatre roues motrices

Si Jaguar n’offre pas le choix en matière de transmission (Quickshift 8 rapports obligatoire), cette version V8 450 est disponible en deux ou quatre roues motrices. Pour notre galop d’essai entre Porto et Lisbonne, nous avons jeté notre dévolu sur la propulsion. Un choix qui résonne comme un cri du cœur…

Avec la disparition du V6, ce V8 450 constitue l’offre « intermédiaire » entre le « petit » 4 cylindres 2 litres et le « méchant » V8 575 chevaux de la version R. Un moteur réservé exclusivement à la F-Type au sein de la gamme Jaguar, et qui a pour mission de « récupérer » la clientèle du V6. Du coup, il se veut avant tout feutré, avec son couple de 580 Nm disponible dès 2.500 tr/min. Une sorte de F-Type R assagie (il s’agit du même bloc compressé, mais moins puissant), mais tout de même capable de passer de 0 à 100 km/h en 4,6 secondes et de pointer à 285 km/h.

Sur un filet de gaz

Les premiers kilomètres de notre périple portugais se déroulent façon balade, sur un filet de gaz. En mode « Normal », la F-Type 450 (disponible aussi bien en coupé qu’en cabriolet) se montre plutôt sage. La boîte auto enchaîne les rapports en douceur, sans à-coup, privilégiant les passages à faibles régimes. A 120 km/h, l’aiguille du compte-tours se fige à 1.500 tr/min. La direction manque un peu de consistance, mais c’est très secondaire dans ces conditions. Par contre, tant qu’à profiter pleinement de ce mode « Grand Tourisme », on aurait apprécié des suspensions un peu plus conciliantes.

Les dents qui poussent

Mais trêve de plaisanterie ! Une petite pression sur le bouton d’échappement, et le V8 change de ton grâce à l’activation des valves électriques logées dans le silencieux arrière. Juste à côté de cette commande, la main se pose sur la manette permettant de sélectionner le mode « Dynamic ». Du coup, le tableau de bord se pare de rouge. Mais surtout, la gestion de la boîte est transfigurée. C’est comme si toute la voiture se voyait pousser des dents. Mais malgré les conditions glissantes, nul besoin d’avoir sa licence de pilotage pour se faire plaisir. L’électronique veille au grain sans se montrer intrusive, et l’équilibre rassure. Très neutre dans son comportement (ni sous-virage, ni survirage), la F-Type vire à plat, sur des rails. Finalement, à force d’enchaîner les lacets de la N222 qui relie Peso da Régua à Pinhão, ce sont les freins qui donneront les premiers signes de faiblesse. La faute aux 1.735 kilos de la belle anglaise. C’est 140 kilos de plus que la version P300 à 4 cylindres… mais quel plaisir ce V8 !

Conclusion

Belle à couper le souffle, cette anglaise dispose de ce petit supplément d’âme qu’on ne retrouve pas forcément chez ses concurrentes. C’est cela aussi, l’exclusivité.

La Jaguar F-Type P450 en quelques chiffres

Moteur : V8 suralimenté par compresseur, 5.000cc; 450ch à 6.000tr/min; 580Nm à 2.500tr/min.

Transmission : aux roues arrière ou aux 4 roues.

Boîte : automatique à 8 rapports.

L/l/h (mm) : 4.470/1.923/1.307

Poids à vide (kg) : 1.735

Volume du coffre (l) : 299

Réservoir (l) : 70

0 à 100 km/h (sec.) : 4,6

Prix : 93.880€ TVAC

Puissance : 450 ch

V-max : 285 km/h

Conso. mixte : 10,6 l/100km

CO2 : 244 g/km

Autres motorisations

2.0 : 300ch ; 8,1l/100km; 250km/h; 65.100€ TVAC

5.0 V8 R : 575ch ; 11l/100km ; 300km/h ; 127.530€ TVAC