Dans le cadre du sommet Goof for Tech, Airbus et la société de transports en commun parisienne RATP viennent d’annoncer leur intention d’étudier conjointement la faisabilité d’introduire des « taxis volants » en Ile-de-France. « Airbus développe actuellement des démonstrateurs technologiques autonomes et sans pilote pour permettre de connecter plus rapidement les populations » a expliqué à cette occasion Guillaume Faury, le président exécutif d’Airbus. Soit des sortes de drones sans pilote format XXL capables de transporter des passagers.

Harmonisation et sécurité

Si la technique se peaufine, de nombreuses zones d’ombre restent toutefois à éclaircir avant d’imaginer lancer ce type de projet à grande échelle. « Ce n’est plus de la science-fiction. C’est un fait. Aujourd’hui, nous disposons de toutes les briques techniques. Mais il faut les harmoniser afin de les intégrer dans la vie quotidienne sans remettre en cause notre priorité qu’est la sécurité » a d’ailleurs tenu à préciser Guillaume Faury.

RATP, le partenaire idéal ?

Grâce à sa connaissance de l’usager, de ses besoins et des services associés, la RATP se profile comme le partenaire idéal afin d’aider Airbus à développer ce nouveau projet de taxis volants selon Airbus. Les deux groupes vont ainsi s’atteler à analyser les conditions d’un développement de cette offre de service de mobilité aérienne urbaine (UAM pour Urban Air Mobility) à coût maîtrisé tout en travaillant sur l’intermobilité et l’insertion urbaine afin de rendre le véhicule volant accessible au plus grand nombre. C’est du moins ce que les deux nouveaux partenaires annoncent via leur communiqué…