5 noms de voitures ressuscités… Pour le plus grand malheur des puristes !

Ces derniers temps, et plus encore depuis la multiplication des modèles électriques, les constructeurs n’hésitent pas à puiser dans leur histoire pour baptiser leurs nouveaux modèles de leurs dénominations les plus évocatrices. Des noms souvent synonymes de sportivité ou de plaisir, galvaudés en étant appliqués sur des SUV lors de leur renaissance. Voici les 5 exemples les plus frappants.

5 noms de voitures ressuscités… Pour le plus grand malheur des puristes !

Ford Mustang Mach-E

Evidemment en tête de peloton ! C’est même lui qui nous a donné l’idée d’établir ce classement. Le nouveau SUV électrique de Ford semble prometteur, tant sur le plan des performances que de l’autonomie ; et son design est des plus réussis. Mais à quel moment les « marketeurs » de la marque se sont-ils dit que c’était une bonne idée de baptiser leur modèle électrique, du nom de la plus emblématique Muscle Car du monde ? Un nom qui plus est, souvent lié dans l’imaginaire collectif à celle d’un gouffre à carburant qui démarre en trombe dans l’épaisse fumée laissée par ses pneus arrière. Une image bien éloignée de celle d’un véhicule électrique vous en conviendrez. Le nom de Mach-E n’eut-il pas été suffisant !?

Ford Puma

Ford n’en est pas à son coup d’essai avec la Mustang Mach-E. Voilà quelques mois déjà, le constructeur américain nous a rejoué le coup de la Puma sous la forme d’un SUV compact. Là encore, le produit en lui-même ne semble pas souffrir la critique… mais à nouveau, pourquoi Puma ? Dans mon souvenir de trentenaire, le Ford Puma était ce sympathique petit coupé plein de vie qui me faisait de l’œil par son rapport prestations/prix. Pas un énième SUV (aussi réussi soit-il, on le répète).

DS (3, 7…)

Ah, la DS : son style hors du commun et hors du temps, sa suspension hydraulique qui lui procurait un confort toujours inégalé aujourd’hui, son avance technologique… Plus rien de tout ça dans une DS d’aujourd’hui ! Relancée par Citroën en 2012, DS est devenue une marque à part entière voilà trois ans, sans reprendre aucun des préceptes du modèle emblématique à qui elle emprunte le nom. Aujourd’hui, une DS est un SUV (la gamme ne compte que les DS3 et DS7 Crossback) aux gimmicks surjoués…

Mitsubishi Eclipse

Moins connue chez nous, la Mitsubishi Eclipse doit surtout son succès en Europe au film Fast & Furious et au jeu vidéo Gran Turismo. Ce grand coupé sportif faisait surtout la joie des amateurs de drift et des « tuners » outre-Atlantique… et n’avait absolument rien à voir avec le SUV « Coupé » que nous propose aujourd’hui Mitsubishi, assorti de la particule « Cross ».

Mazda MX-30

Mazda a dévoilé au dernier Salon de Tokyo son premier SUV électrique : le MX-30. Lui aussi s’annonce prometteur, mais pourquoi diable avoir décidé de lui faire porter les initiales MX, deux lettres à jamais liées à l’incontournable MX-5. Une appellation qui pourrait bien jouer des tours au nouveau SUV, de qui l’on risque fort d’attendre le dynamisme du petit roadster, ce qui sera bien compliqué à atteindre même si l’on connait le perfectionnisme des ingénieurs Mazda en la matière. Notons toutefois que ce n’est pas la première fois que l’appellation MX sera écornée puisque le constructeur a déjà proposé par les passé le MX-3 et MX-6, deux coupés qui ne sont pas restés dans les annales.