Sécurité routière

Radars tronçons : ils remplissent les caisses de l’Etat

Pour améliorer la sécurité routière, les autorités installent de plus en plus de radars tronçons. Ces radars rapportent aussi beaucoup d’argent aux autorités… En Campine, par exemple, plus de 1.300 infractions pour excès de vitesse ont été détectées en juillet par ces nouveaux radars. 

Écrit par Alain De Jong | 03/09/2021

C’est surtout en Flandre que les radars tronçons poussent le plus sur les routes. Ils mesurent la vitesse moyenne des véhicules sur une certaine distance. La ministre flamande de la Mobilité, Lydia Peeters (Open Vld), a annoncé que 140 nouvelles caméras ANPR seront installées en Flandre à court terme. Et ces radars continueront très probablement à augmenter à plus long terme. Car les collectivités locales peuvent également prendre des mesures supplémentaires pour ralentir la vitesse du trafic sur leur territoire.

La Flandre deviendra-t-elle bientôt une zone entièrement contrôlée ? Vu comme c’est parti, cela se pourrait bien…

Moins d’accidents avec les radars tronçons

Selon l’Agence flamande des routes et de la circulation (AWV), les radars tronçons ont surtout un effet bénéfique sur la sécurité routière. Cette constatation se base sur une étude de l’Université d’Hasselt, qui montre que le nombre d’excès de vitesse et d’accidents diminue fortement sur les tronçons contrôlés, mais également avant et après ces zones de contrôle.

Selon l’AWV, l’effet des radars tronçons est également différent de celui des radars classiques, car ces derniers sont souvent connus des usagers de la région, qui ralentissent à leur approche mais réaccélèrent ensuite. Les radars tronçons, eux, assurent un flux continu du trafic et engendrent aussi un comportement plus calme au volant.

1.327 excès de vitesse en Campine

Flandre radars tronçons

Mais en pratique, tout n’est pas encore parfait. Dans la zone de police du nord-est de la Campine (KENO), 6 nouveaux radars tronçons sont entrés en fonction depuis mars 2021. Mais malgré cela, une première évaluation indique que les automobilistes ont toujours le pied lourd dans la région : rien qu’en juillet 2021, les radars tronçons d’Arendonk, Ravels et Retie ont enregistré pas moins de 1.327 excès de vitesse.

Les autorités visent néanmoins l’objectif européen « Vision Zero », qui consiste à arriver à zéro décès sur les routes d’ici à 2050. La limitation de la vitesse semble être leur outil central pour atteindre ce but. Une évaluation plus approfondie devra montrer si la poursuite de l’introduction des radars tronçons a effectivement un effet positif sur la diminution du nombre de victimes de la route. En attendant, ce qui est sûr, c’est que ce système est très payant pour les caisses publiques. Les récents chiffres de la zone de police du nord-est de la Campine le prouvent.

Radars classiques à Bruxelles et en Wallonie

Radars Bruxelles

On constate clairement qu’il y a nettement moins de radars tronçons à Bruxelles et en Wallonie. Les autorités de ces régions continuent à privilégier les radars classiques. Bruxelles a par exemple annoncé une augmentation significative du nombre de radars classiques, mais l’installation d’un seul nouveau radar tronçon, sur la Chaussée de Gand à Berchem-Sainte-Agathe.

Quant à la Wallonie, elle ne prévoit sur son large territoire que… 25 radars tronçons. Cela traduit une politique différente en matière de contrôles de vitesse : en 2020, la Wallonie comptait 120 radars par million d’habitants, alors que la Flandre comptait jusqu’à 260 radars par million d’habitants. La Wallonie a par contre investit davantage dans les « super radars », capables de flasher sur plusieurs bandes à la fois et dans les deux directions.

En savoir plus sur

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures