Ford Focus RS : "plus de 320 chevaux" et 4 roues motrices

|

Sur le stand Ford, au Salon de Genève, les amateurs de sportives charismatiques n’auront d’yeux que pour elle et se presseront sûrement pour la photographier sous tous les angles. Il ne s’agit pas d’une nouvelle déclinaison de Mustang, mais bien de la très attendue Focus RS.

Cette Focus est le trentième modèle Ford à porter le logo RS. C’est dire si le constructeur l’a soigné jusque dans ses moindres détails. Concrètement, par rapport à sa devancière qui était l’une des meilleures tractions de son époque, cette génération se distingue en se convertissant à la transmission intégrale.

Ensuite, sous son capot, on ne retrouve pas un cinq cylindres, mais bien un quatre cylindres Ecoboost de 2,3 litres. D’après le communiqué de Ford, celui-ci délivre « un peu plus de 320 chevaux » à un régime maxi à 6.800 tours. Pas mal !

Par ailleurs, pour garantir une belle agilité à sa Focus RS, le constructeur l’équipe, de série, du système « Dynamic torque vectoring » qui se charge de répartir la puissance roue par roue. Ford laisse enfin entendre que la répartition du couple avant/arrière pourra atteindre le ratio maximal de 30/70 et que 100% du couple pourra être envoyé à une des roues arrière en cas de besoin.

Enfin, question look, cette génération de Focus RS ne déroge pas à la règle : elle se veut bougrement impressionnante avec son aileron certes, mais aussi avec ses entrées d’air dessinées pour assurer un refroidissement optimisé.

Êtes-vous satisfait(e) que cette Focus RS soit devenue une 4 roues motrices ?