La fin de l’E40 qui débouche sur la place Meiser, à Bruxelles, devra à terme offrir plus de place à la mobilité douce.
C’est une étape essentielle pour l’E40 comme pour l’A12 pour laquelle nous avons pris la même mesure”, indique Pascal Smet (SP.A), le ministre bruxellois de la Mobilité. “Ce qui nous permettra de transformer ces deux tronçons en boulevards urbains.” Avec un objectif clair : bannir les autoroutes du territoire.

Pour l’A12, il est prévu de passer de deux fois trois bandes à deux fois deux bandes. Avec la création d’un parking de transit, mais aussi d’un espace vert, d’après Le Soir. Les procédures administratives sont en cours et la phase de réalisation est annoncée dans les deux ou trois ans.