On n’y pense pas forcément en premier lieu, mais les accidents suite à un éblouissement dû au soleil représentent tout de même 2% des sinistres sur nos routes. L’année passée, on comptait donc 806 accidents, soit en moyenne 2 à 3 accidents graves par jour.

Au cours de l’année, c’est en septembre et en octobre ainsi qu’en mars que l’on compte le plus de blessés. Pourquoi ? Car le soleil rasant coïncide avec les heures de pointe. Dans 38% des cas, l’accident concerne deux véhicules et un choc latéral, tandis que les piétons sont impliqués dans 18% des cas.