Le “Mondial de l’auto”, salon automobile le plus fréquenté au monde, a accueilli au total 1,068 million de personnes, a indiqué à l’AFP Jean-Claude Girot, commissaire général du salon, qui a fermé ses portes dimanche soir. En 2016, date de la dernière édition, 1,073 million de personnes s’étaient pressées porte de Versailles pour découvrir ou essayer les nouveaux modèles proposés par les constructeurs, un chiffre alors en baisse par rapport à l’édition précédente.
Le fait que la fréquentation se soit maintenue cette année au-dessus de la barre du million de visiteurs “est très satisfaisant”, car “le salon durait cinq jours de moins que d’habitude”, a souligné Jean-Claude Girot.

Le Mondial de l’auto a connu ces dernières années une perte de vitesse, comme l’ensemble des grands salons automobiles occidentaux, qui peinent à faire le plein de marques, alors qu’ils étaient autrefois les vitrines incontournables des nouveautés.
Plusieurs grandes marques avaient ainsi renoncé à avoir un stand cette année sur le salon, à l’image de Volkswagen, Opel, Fiat, Jeep, Alfa Romeo, Ford, Nissan, Volvo et Mitsubishi. Des absents qui pèsent ensemble près de 40% du marché automobile européen.

Pour enrayer cette baisse de régime, les organisateurs avaient décidé cette année d’exposer les deux-roues en même temps que les voitures. Un nouvel événement grand public, le Mondial de la mobilité, était par ailleurs organisé, ainsi qu’un événement dédié à l’innovation.
Ce dernier, baptisé Mondial.Tech, et réservé aux professionnels de l’industrie, a réuni sur 11 jours “21.564 participants et 260 exposants pour 127 sessions intenses de conférences et d’ateliers”, ont précisé les organisateurs dans un communiqué.
La prochaine édition du salon, qui se tient tous les deux ans en alternance avec Francfort en Allemagne, aura lieu à l’automne 2020.