Électrique

Peut-on remorquer une voiture électrique ?

La voiture électrique pose de nombreux nouveaux défis. Il y a bien sûr la recharge, mais aussi – et probablement moins suspecté – l’assistance routière. Car un véhicule électrique ne peut pas être remorqué par câble. Il doit être déplacé sur une remorque ou un camion.

Écrit par Alain De Jong | 07/01/2022

L’avantage d’une voiture électrique réside dans sa chaîne cinématique moins complexe et plus fiable que celle d’un véhicule à combustion interne. En principe, cet avantage réduit le risque de pannes. Cela dit, ce n’est pas pour cette raison qu’un véhicule électrique ne tombera jamais en panne. En effet, il pourrait toujours souffrir d’une défaillance. Par exemple une panne électrique, du système de contrôle ou tout simplement d’une batterie qui est complètement plate. Dans ce cas, la voiture électrique devra être remorquée.

La plupart des constructeurs de voitures électriques l’indiquent d’ailleurs dans leur manuel d’utilisation : un VE ne peut pas être remorqué. Et la raison en est simple : la transmission se fait directement à la roue et il n’y a donc pas de point neutre (ou mort) dans la transmission comme c’est le cas pour une voiture conventionnelle. En général, on considère qu’il est malgré tout possible de déplacer la voiture, mais sur une très courte distance (10 m maximum) et à une très faible allure (maximum 10 km/h) afin de ne pas endommager le dispositif d’entraînement.

Les roues ne touchent jamais le sol

dépannage voiture auto depanneren

On l’aura compris, en cas de panne, il est donc impossible de remorquer une voiture électrique en l’attelant à une autre et ce, qu’elle ait deux ou quatre roues au sol. Cette manière de faire entraînerait – et forcerait surtout – le moteur électrique ce qui génèrerait des dommages irréversibles. La seule solution consiste donc à recourir à une remorque ou à appeler un camion de dépannage pourvu d’un plateau.

Lorsque c’est la batterie qui est complètement vide, il vaut mieux faire appel à un service de dépannage dont les véhicules d’intervention disposent aujourd’hui d’une batterie auxiliaire qui permettra de recharger quelques kWh pour rallier un point de charge. En général, ces batteries auxiliaires offrent à l’utilisateur une autonomie d’environ 25 km ou 20 minutes de conduite.

Ces conseils sont donc à prendre au sérieux. Il serait déraisonnable en effet de détruire des composants essentiels d’une voiture électrique en la faisant remorquer, comme un possesseur de Tesla en a pu faire récemment l’expérience. Celui-ci a été remorqué sur seulement 5 km avant que la batterie et les composants électriques de sa voiture ne se mettent à surchauffer brutalement. Il est clair qu’en prenant cette décision, ce propriétaire ne pourra jamais faire intervenir la garantie qui protège normalement son véhicule des défauts imprévus.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé