Électrique

Shell remplace ses stations-service par des hubs électriques

La transition vers la voiture électrique est amorcée. Et elle va s’accélérer dans les mois et les années qui viennent. En effet, outre l’interdiction des nouvelles voitures à moteurs thermiques en Europe dès 2035

Écrit par David Leclercq | 25/01/2022

La Belgique a mis sur pied une nouvelle imposition sur la chose automobile de sorte que dès 2026, seules les voitures 100% électriques seront déductibles. Dès lors, avec un marché qui compte 60% de voitures de société ou professionnelles, il y a donc beaucoup des chances que le mouvement s’amplifie rapidement.

La Flandre a en outre décidé d’aller plus loin. Et plus vite. La région entend en effet interdire la vente de nouvelles voitures thermiques dès 2029, soit 6 ans avant l’échéance européenne. Dans ce cadre, Gocar posait la question de l’avenir des stations-service traditionnelles. Celles-ci survivront-elles à cette transition. Ou alors, sera-t-il difficile pour les utilisateurs de voitures thermiques de trouver de l’essence d’ici quelques années ?

Shell commence

Les pétroliers en tout cas pensent déjà à cette transition, car il est évident qu’ils seront parmi les premiers impactés, même si le pétrole sert aussi à beaucoup d’autres applications qui resteront d’actualité (fabrication de plastiques, chimie, etc.). Shell par exemple vient de commencer à reconvertir certaines de ses stations-service traditionnelles.

Les stations-service d’essence et de Diesel vont-elles disparaître plus rapidement que prévu ? Shell a commencé par les remplacer par des hubs électriques...

C’est notamment le cas à Londres où la marque vient de convertir l’une de ses anciennes stations. Et c’est logique, car Londres est aussi une grande zone de basses émissions au sein de laquelle les voitures polluantes sont fortement taxées. Les véhicules électriques y sont donc de plus en plus nombreux. Dès lors, en lieu et place des pompes à essence ou de Diesel, la station propose neuf chargeurs rapides de 175 kW, mais aussi un café, un service de dépannage et un espace public partagé avec WiFi gratuit.

Un nouveau modèle économique pour les pétroliers

Naturellement, cette initiative va être répétée aussi chez nous, car, pour rappel, de plus en plus de villes belges introduisent des zones de basses émissions (Anvers, Gant, Bruxelles, etc.) ce qui signifie que les voitures électriques seront plus largement utilisées.

Pour les pétroliers, il s’agit d’adopter un nouveau modèle économique qui pourra se substituer à celui des stations-service actuelles. Il s’agit donc pour eux de se convertir à l’électricité, ce qui aura aussi pour effet de changer les habitudes des consommateurs. Car aujourd’hui, les zones de recharge pour voitures électriques se trouvent souvent au milieu de nulle part ou sur le parking d’un hôtel, ce qui est peu convivial. Les pétroliers, qui disposent déjà des terrains idéalement situés dans et à proximité des villes et des gens, partent donc avantagés dans cette nouvelle bataille.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures