Électrique

Tesla change la chimie de ses batteries

Tesla a annoncé qu’il allait changer la chimie de ses batteries. Une action qui ne concerne que les modèles de base, mais qui n’est pas sans conséquence sur l’autonomie.

Écrit par David Leclercq | 28/10/2021

C’est le lors de la présentation de ses résultats du 3e trimestre de 2021 que le constructeur fait l’annonce : désormais, Tesla va produire de nouvelles batteries à la chimie sensiblement différente. Des unités combinant lithium-fer-phosphate (LFP) viendront remplacer les batteries actuelles nickel-cobalt-aluminium.

Cette décision ne concerne toutefois que les modèles dits « standards ». Techniquement, la technologie lithium-fer-phosphate a plusieurs avantages et inconvénients. En effet, selon un consultant de Guidehouse Insights, ces batteries sont moins chères et elles ne nécessitent ni nickel ni cobalt. Cette chimie serait également plus stable, ce qui la rendrait plus sûre.

Moins de densité énergétique

L’un des autres avantages, c’est que l’utilisateur ne doit pas prêter attention au niveau de charge de la batterie. Habituellement, il est préférable d’observer des charges comprises entre 20 et 80% de capacité afin de ne pas dégrader les éléments. Ce n’est pas le cas avec les batteries lithium-fer-phosphate qui peuvent être chargées à 100% sans poser le moindre souci sur le long terme. Enfin, ces batteries sont aussi plus faciles à recycler tandis que la filière d’approvisionnement en matières premières est aussi plus sûre.

Il y a malgré tout un gros désavantage à ces batteries. En effet, les cellules d’énergie sont moins denses, ce qui signifie qu’elles emmèneront la voiture moins loin, d’autant qu’elles sont aussi plus sensibles au froid, donc à une baisse d’efficacité en hiver.

En réalité, ces cellules lithium-fer-phosphate équipent déjà les modèles européens et chinois de Tesla. Ce changement interviendra donc pour les clients américains qui vivaient encore sur l’autre technologie. Grâce à cette pirouette, Tesla va significativement diminuer ses coûts de revient. Et donc ses bénéfices. Une nouvelle qui sera donc accueillie favorablement pour les investisseurs. Probablement moins par les clients.

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé