Enchères

La Supra “Fast & Furious” vendue pour un prix monstrueux

Il y a un peu plus d’un mois, nous vous annoncions que l’un des exemplaires de la Toyota Supra orange vif utilisée lors du tournage de Fast & Furious, le tout premier film de la célèbre série de voitures rapides (tunées) qui a rendu Vin Diesel et feu Paul Walker mondialement célèbres, allait être vendue. C’est maintenant chose faite, sans surprise, pour un montant énorme.

Écrit par Joris Bosseloo | 22/06/2021

Tout d’abord, quelques explications sur la Toyota Supra en question. Ce coupé japonais, de l’année modèle 1994 (quatrième génération de Supra) et équipé d’un 3 litres biturbo (le 2JZ-GTE très recherché par les passionnés) n’a, contrairement à la croyance populaire, pas reçu de réglage moteur, mais plutôt optique. En d’autres termes, son six cylindres produit toujours les 320 ch de série (au Japon, ce modèle ne produisait “que” 280 ch en raison d’une législation distincte, ndr), mais le kit de carrosserie de Bomex, le gigantesque aileron arrière en aluminium d’APR, les jantes de 19 pouces de Dazz Motorsport et, bien sûr, les sièges baquets de Sparco, le volant de Momo et les jauges supplémentaires (même au-dessus de la boîte à gants !) suggèrent quelque chose de complètement différent. Dans Fast & Furious, la Supra a même battu une Ferrari F355 Spider de 381 ch dans une course de vitesse, ce qui n’aurait pas été possible dans la vraie vie avec une Supra plus lourde (à cause de toutes les pièces en plus) mais sans chevaux supplémentaires. Cela a par contre donné lieu à une scène mémorable : le facteur “cool” de Paul Walker et Vin Diesel, dans les rôles de Brian O’Connor et Dominic Toretto respectivement, éclabousse l’écran.

Prix monstrueux

Grâce au film Fast & Furious de 2001, certains modèles sont soudainement devenus très recherchés par les amateurs de tuning. Pensez à la Mazda RX-7 et à son puissant moteur rotatif (wankel), à la Honda Integra Type-R, à la Nissan Skyline GT-R (une R33 dans le premier film, une R34 dans le deuxième volet de 2003), à la Honda S2000 (le modèle noir conduit par le méchant Johnny Tran) et même à la Nissan Maxima (le modèle américain) et finalement la Volkswagen Jetta (que nous connaissons sous le nom de Vento).

VW jetta The Fast and the furious

Pourtant, la grande vedette de Fast and Furious était la Toyota Supra peinte en orange (et recouverte d’autocollants !) dont nous parlons maintenant. Ce n’est pas la plus belle voiture du monde, mais selon beaucoup, c’est soudainement la plus imaginative. Il n’est pas étonnant que ce modèle plutôt exotique, et surtout l’exemplaire spécifique du film, ait été adopté par de nombreux fans. Aujourd’hui, exactement vingt ans après la sortie dans les cinémas, beaucoup de ces fans ont suffisamment de moyens pour enchérir des sommes énormes pour l’acquérir. Cela est ressorti lors de la vente aux enchères organisée la semaine dernière.

Toyota Supra The Fast and the Furious

La maison de vente aux enchères Barrett-Jackson a laissé la Supra changer de mains pour – tenez-vous bien – pas moins de 550.000 dollars, soit un peu moins de 462.394 euros. À titre de comparaison : pour cette somme, vous pouvez acheter (en Belgique) une nouvelle Ferrari Roma plus une Ferrari Portofino et il vous reste encore assez pour une Porsche 718 Cayman et – pourquoi pas – une Suzuki Swift.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé