ESSAI Audi S3 prototype : Parti pris pour le confort

Un mois avant la présentation officielle de l’Audi A3 à Genève, nous avons pu découvrir certains des secrets de son comportement sur les superbes routes de São Miguel, aux Açores.

ESSAI Audi S3 prototype : Parti pris pour le confort

« L’Audi S3 ne sera pas dévoilée au Salon de Genève mais nous avons voulu démontrer le potentiel dynamique de notre système quattro qui n’équipera pas seulement la S3 (mais également d’autres versions TDI et TSFI de l’A3, NDLR), en plus des qualités du nouveau système d’amortissement. » Voilà comment les représentants de la marque aux anneaux nous ont « vendu » cet essai sur l’île portugaise de São Miguel, appartenant à l’archipel des Açores. Dans les faits, la suspension adaptative Magnetic Ride a été remplacée par le DCC (Dynamic Chassis Control) bien connu du groupe Volkswagen. Pourquoi ? Car ce système permet de réguler de manière plus précise l’amortissement, et donc de le rendre plus confortable que le Magnetic Ride qui, à l’origine, équipait les TT et R8, clairement orientées vers la conduite dynamique.

18 ou 19’’ : confort ou performances

Ainsi, l’amortissement de chaque roue est adapté de manière indépendante en fonction de la vitesse adoptée mais aussi du mode de conduite choisi (Efficiency, Comfort, Auto, Dynamic ou Individual). Bien installé à bord de cette future S3 équipée de jantes de 19 pouces (elles seront en option mais ces jantes épousent les pneus les plus « performants » nous a-t-on expliqué), le compromis entre confort et dynamisme est, il est vrai, plutôt convaincant. Le mode « Auto » réalise un travail excellent alors que le mode « Comfort » fera davantage travailler la suspension : idéal sur les pavés mais à éviter si vous n’appréciez pas des suspensions qui pompent un peu trop (effet de vagues). Enfin, le mode « Dynamic » raffermit le tout, sans être désagréable pour autant, même pour les passagers arrière. Mais comme toujours, à ceux qui prônent le confort, nous conseillerons de choisir les jantes de 18 pouces lors de la commercialisation de la S3, sans doute prévue à l’approche de l’été 2020.

Une transmission (un peu) plus joueuse

Attention, n’allez pas imaginer que l’A3 veut jouer dans la gamme de confort de chez… Citroën par exemple. Ce n’est pas du tout le cas ! Le confort « à l’allemande » reste un confort « maîtrisé » pour que le côté dynamique puisse surgir à tout instant. C’est d’ailleurs pourquoi la transmission intégrale quattro se montre plus joueuse qu’autrefois. En effet, sur la nouvelle S3, jusqu’à 100% du couple pourra maintenant être envoyé sur le train arrière selon les conditions. De quoi permettre de pivoter plus facilement dans les virages et de se détourner du caractère très sous-vireur de l’ancienne S3. En résumé, après avoir fait connaissance avec ce modèle camouflé sur les routes tortueuses mais détrempées de São Miguel, on se dit que côté comportement, l’A3 devrait en impressionner plus d’un. Mais tout n’est pas parfait pour autant…

Réactivité de la boîte : peut mieux faire

Nous l’avons déjà évoqué ou vous l’avez peut-être lu en découvrant d’autres essais de modèles à boîte DSG. Bon, d’accord, ici, on parle de S-Tronic mais même combat ! Depuis le passage aux normes WLTP, on a vraiment l’impression que les boîtes automatiques du groupe VW sont plus fainéantes qu’autrefois : la réactivité à l’accélération n’est pas optimale en mode normal. Il vaut mieux opter pour le mode Sport ou encore pour l’utilisation des palettes au volant. Aussi, le 2.0 TFSI de cette S3, dont la puissance n’a pas encore été annoncée (certains parlent de 330 chevaux environ, un peu « optimiste » selon nous, tablons donc sur 310), ne nous a pas semblé aussi hargneux qu’autrefois. En revanche, côté sonorité, si ça reste en l’état, Audi a mis le paquet, surtout en mode Sport !

Conclusion

Découvrir cette S3 nous a donné envie de prendre le volant des modèles à plus grand volume, ce qui est une bonne chose. Même si on sait pertinemment que chez nous, la part de marché des A3 vendues avec la transmission quattro est/sera très faible…