Essais auto

ESSAI SsangYong Rexton : Muscle et bonnes manières

Le SsangYong Rexton revient sur notre marché. Il a profité de son repoudrage pour adopter une motorisation aux dernières normes, et pour monter encore un petit peu en gamme. Le tout, sans rien perdre de son assiduité dans l’effort.

Écrit par Nicolas Morlet | 07/11/2021

Le SsangYong Rexton est sans doute l’un des SUV les plus musclés du marché. Mais ses muscles, il ne les exhibe pas de façon exubérante dans des concours de bodybuilding, ni ne cherche à les mettre en avant pour l’esbroufe dans des exploits « sportifs ».

Sur le papier d’ailleurs, les 202 chevaux issus de son diesel 2.2 mis aux normes Euro 6d n’ont rien d’extravagant, même si les 457 Nm de couple s’annoncent généreux. Ces muscles, c’est entièrement au service de la tâche qu’il les met.

Ainsi, ce Rexton est l’un des rares véhicules de son segment à pouvoir tracter 3.500 kg en toute sécurité grâce au système de stabilisation de remorque, nouveauté de ce millésime. Une charge qu’il pourra en outre emmener loin du bitume en s’appuyant sur ses quatre roues motrices enclenchables manuellement, sa gamme de vitesses courtes et son blocage de différentiel central. Bref, un vrai dur, qui continuera sa route longtemps après que la plupart de ses concurrents aient renoncé.

SsangYong Rexton 2021

Des capacités qu’il doit à son architecture « à l’ancienne », puisqu’il repose sur un châssis en échelle, un choix rustique que le Coréen parvient à ne pas faire trop payer sur la route.

SsangYong Rexton 2021 test

Certes, son confort n’a pas le moelleux d’un amortissement piloté Mercedes, sa direction n’est pas incisive comme sur une BMW, et sa nouvelle boîte automatique à 8 rapports pas aussi douce qu’une S-Tronic. Mais l’ensemble parvient à rester très cohérent et parfaitement en phase avec les attentes d’un grand SUV. Sauf peut-être au-delà des 120 km/h, où les remontées vibratoires deviennent parfois désagréables.

Encore plus haut

N’allez toutefois pas croire que le Rexton sacrifie le confort à la fonction. Si son habitacle nous avait déjà séduits lors du lancement du modèle fin 2016, il gagne encore en qualité et en présentation pour se faire résolument premium, tout en conservant son grand coffre et sa déclinaison 7 places.

SsangYong Rexton 2021 interieur

On retrouve notamment de nouveaux sièges avant et arrière qui peuvent être tendus de cuir à croisillons, des touches d’aluminium disséminées un peu partout et un cuir omniprésent sur le mobilier et les contreportes, dans la déclinaison la mieux dotée en tout cas.

Ce nouveau millésime se met également à jour d’un point de vue technologique, avec un nouvel écran central de 9,3’’ pour le multimédia et un afficheur personnalisable de 12,3 pouces pour les informations de conduite face au conducteur.

SsangYong Rexton 2021 display

De nouvelles aides à la conduite font leur apparition, aides hélas parfois très sensibles et provoquant de nombreuses alertes sonores inutiles. Enfin, est-il nécessaire de parler de la nouvelle face avant, principal changement esthétique de ce Rexton, qui adopte une immense calandre chromée encadrée de feux full-LED.

Conclusion

Toujours aussi fort face à la tâche, le Rexton 2021 se montre encore plus raffiné et luxueux. Son rapport qualité/espace/prix n’a jamais été aussi avantageux, puisque ses tarifs restent très serrés : de 39.490 à 44.590€. Imbattable !

SsangYong Rexton 2021 EU

SsangYong Rexton e-XDI 220 : fiche technique

Moteur : 4 cylindres, diesel, 2.157cc ; 202ch à 3.800 ; 441 Nm de 1.600 à 2.600 tr/min.

Transmission : aux quatre roues.

Boîte : automatique 8 rapports.

L/l/H (mm) : 4.850/1.960/1.825

Poids à vide (kg) : 2.070

Volume du coffre (l) : 700

Réservoir (l) : 70

0 à 100 km/h (sec.) : NC

Prix : 39.490 € TVAC

Puissance : 202 ch

V-max : 184 km/h

Conso. mixte :  8,1 l/100km

CO2 : 214 g/km

Note de la rédaction

Points forts

  • Qualité et présentation de l’habitacle
  • Ensemble moteur-boîte convaincant
  • Capacités en hors-piste intactes
  • Capacités de remorquage au meilleur niveau

Points faibles

  • Confort moins abouti que la concurrence
  • Aides à la conduite intrusives
  • Connectivité en retrait

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé