Douche froide chez Nissan : 12.500 emplois menacés et des modèles en moins dans la gamme…

Après la tempête Carlos Ghosn, le calme ne semble pas revenir au sein de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. Surtout chez Nissan, qui va devoir se séparer de 12.500 employés mais aussi réduire sa production de 10 %.

Douche froide chez Nissan : 12.500 emplois menacés et des modèles en moins dans la gamme…

C’était dans l’air mais le patron de Nissan Hiroto Saikawa l’a récemment confirmé : 12.500 emplois vont devoir être supprimés. Où ? Le Japonais n’a pas voulu le détailler mais on se doute que ce sera où la rentabilité est faible. Dans tous les cas, c’est bien plus que les 4.800 postes à supprimer annoncés au mois de mai.

En cause ? Un recul des ventes aux Etats-Unis (-3,7%), en Europe (-16,3%) mais aussi au Japon (-2,6%) ainsi qu’un chiffre d’affaire de -12,7 % mais surtout un bénéfice net au premier trimestre 2019 qui s’est effondré de 95 % !

Tel un jeu de dominos, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi perd donc sa place de numéro 1 mondial quand on analyse les chiffres du premier semestre 2019 (-5,9% ; 5,213 millions de voitures vendues) au profit de VW (-2,8% ; 5,365 millions de voitures vendues) et Toyota (+2% ; 5,311 millions de voitures vendues).

Pour Carlos Ghosn, cette place de leader était primordiale, ce qui poussait Nissan à produire énormément. Mais aujourd’hui, la marque est en surcapacité et va réduire sa production de 10 % d’ici à 2022/2023. Certains modèles Nissan – compacts notamment en Europe –  pourraient donc disparaître.

Tesla : Rien ne va plus !

Clock iconDerniers articles

Close

Nouvelles pièces d’origine pour les vieilles italiennes

Volkswagen au Salon de Bruxelles

SCOOP : Cette marque allemande de supercars renaît de ses cendres

Serez-vous bientôt taxés à la consommation ?

Les 5 voitures qui consomment le plus

Visitez le Salon de Bruxelles en tant que VIP !

Un cycliste qui vient de gauche : Qui est responsable ?

Salon de l’auto – Des associations en faveur d’une mobilité durable appellent au boycott du salon

Crash-tests : Les voitures électriques sont-elles sûres ?

Quelles nouveautés pour BMW au salon de Bruxelles ?

wifi iconLes nouvelles en direct