Mobilité

Mobilité électrique : “La façon de penser de l’UE est irréaliste”

Selon l’association des constructeurs automobiles ACEA, les dirigeants européens ont perdu le sens des réalités lorsqu’il s’agit de planifier l’avenir de la mobilité électrique. “Pour atteindre leurs objectifs, le nombre de voitures électriques devra être presque multiplié par 50 en seulement 10 ans”, indique l’organisation.

Écrit par Joris Bosseloo | 14/12/2020

L’ACEA critique, en particulier, la mauvaise planification des infrastructures par la Commission européenne. “D’une part, ils veulent que tout le monde conduise à l’électricité, mais il est loin d’avoir assez de points de recharge disponibles pour cela. L’année dernière, 200 000 points de recharge ont été ajoutés, alors que l’objectif est d’avoir 300 millions de points de recharge d’ici une décennie”.

Un autre problème est qu’une voiture (partiellement) électrique coûte plus cher qu’un modèle ordinaire et que les personnes à revenus modestes ne peuvent pas se le permettre. “La voiture moyenne en Europe a 11 ans”, dit l’ACEA. “De plus, les nouvelles voitures sont de plus en plus chères, précisément parce que l’Europe impose des exigences plus strictes qui obligent les constructeurs à faire des investissements supplémentaires”.

Publicité

Source : AD.nl

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures