Les 25 supercars appartenaient à un dictateur africain

Il y a quelques jours, nous vous annoncions la mise en vente de 25 Supercars d’exception sans prix de réserve le 29 septembre prochain à Genève. On sait aujourd’hui à qui elles appartenaient…

Les 25 supercars appartenaient à un dictateur africain

Selon le communiqué officiel de Bonhams, en charge de la vente, les voitures étaient vendues par l’”Etat de Genève”, laissant deviner qu’ils en étaient là suite à une saisie.

Et effectivement, ces voitures ont appartenu à Teodoro Nguema Obiang Mangue. Ca ne vous dit rien ? Mais si, voyons ! C’est le fils de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. Toujours pas ? Bon : le premier est le vice-président, le second est le “président à vie” de Guinée Equatoriale. Du beau monde !

Teodoro fils, dit Teddy, est soupçonné par plusieurs gouvernements occidentaux de corruption. Il se dit notamment qu’il détourne une partie conséquente des revenus du pétrole dont son pays est riche. Ces gouvernements ont donc décidé de saisir quelques-uns de ces biens, et les supercars en question ont été saisies par la Suisse.

La police allemande saisit 120 voitures pendant un rallye : “Ils faisaient la course”

Dans le lot, on trouve quelques raretés absolues, comme une Lamborghini Veneno Roadster, une Koenigsegg One:1 ou encore une McLaren P1. Valeur totale estimée des 25 voitures : quelques 12 millions d’euros. En principe, le fruit de la vente sera utilisé pour des œuvres caritatives… en Guinée Equatoriale.

Photos : Bonhams