En 1982, le constructeur automobile Mazda s’est engagé aux 24 heures du Mans avec les 254i basées sur le modèle de production de la RX-7, complètement recarrossées et retravaillées pour la compétition, dont il ne restait du modèle de série que le châssis et les portières.

Près de quatre décennies plus tard, le seul exemplaire subsistant vient donc de refaire surface au Japon. Développant 296 chevaux pour 960 kg, il avait été vu pour la dernière fois lors de la course des 1.000 km de Fuji. Ce dernier va maintenant subir une restauration importante à la demande de Mazda et pourrait bien reprendre la piste à l’occasion de courses classiques.