Ferrari 156

Phill Hill

En 1961, Ferrari domine le championnat du monde de F1 grâce à sa 156, reconnaissable entre mille avec son « nez de requin ». Equipée d’un moteur 1.5 V6, elle est la première Ferrari à remporter le championnat des constructeurs. La même année, le pilote Phil Hill, fraichement débarqué chez les « rouges », remporte d’ailleurs le championnat des pilotes.

Ferrari 312B

Jacky

Vous le verrez dans ce classement : on associe souvent ces voitures à des pilotes de légende, comme notre Jacky Ickx national. En 1970, le Belge décroche le titre de vice-champion du monde grâce à la Ferrari 312B aux 12 cylindres mélodieux. Ce modèle témoigne du « retour aux affaires » de Ferrari à cette époque (2e du championnat des constructeurs).

McLaren-Mercedes MP4-13

Mika Häkkinen

En 1998, la McLaren MP4-13 motorisée par le V10 Mercedes permet à l’écurie de Ron Dennis de remporter le championnat du monde des constructeurs. Cette excellente monoplace, au moteur le plus puissant du plateau à l’époque (800 chevaux à 16.000 tr/min), permet aussi à Mika Häkkinen de décrocher son premier titre des pilotes. Il remettra le couvert l’année suivante au volant de la MP4-14.

Renault R25

R25

En 2005 et 2006, Renault survole le championnat du monde et des pilotes grâce à ses R25-R26 à la livrée qui a marqué les esprits. En 2005, le V10 du constructeur français développe 930 chevaux à 19.250 tr/min ! Ces monoplaces permettront à Fernando Alonso d’exprimer tout son talent et de remporter la couronne des pilotes en 2005 et 2006.

Brawn GP 01

Brawn GP 01

En 2009, à la surprise générale, Ross Brawn (directeur technique chez Ferrari à l’époque de gloire de Michael Schumacher, entre 1997 et 2006) rachète l’écurie Honda alors qu’elle n’avait terminé le championnat 2008 qu’en 9e position. Ce fut l’un des plus grands coups de génie de l’histoire de la F1. En effet, la Brawn GP 01, équipée du moteur Mercedes, a tout de suite atomisé la concurrence et a facilement remporté le championnat du monde des constructeurs. Jenson Button décroche le titre des pilotes avec cette voiture, son équipier Rubens Barrichello terminant 3e. La saison suivante, l’écurie Brawn GP deviendra l’équipe Mercedes F1.