Comme pressenti, c’est la Toyota n°8 qui a été la première à franchir la ligne d’arrivée après 24 heures de course, sacrant pour la première fois Fernando Alonso, le pilote « prêté » par l’écurie de F1 McLaren et ses équipiers Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima. La victoire est d’autant plus belle pour la marque que quelques secondes plus tard, c’est la seconde Toyota (n°7) aux mains de Kamui Kobayashi, Mike Conway et José Maria Lopez qui passait la ligne.

Si le constructeur japonais a dominé la course de bout en bout dans la catégorie reine LMP1 pour la victoire au classement général, le team Porsche GT était également à la fête après s’être imposé en catégorie LMGTEpro avec la Porsche 911 RSR n°92. Parmi les pilotes qui se sont relayés à son volant se trouvait Laurens Vanthoor, qui a donc également goûté à la victoire mancelle aux côtés de Michael Christensen et Kevin Estre, un an après son frère Dries, victorieux en 2017 en LMGTEam.