1. Suzuki Swift Sport

Héritière des petites sportives des années 80, la paisible Suzuki Swift a revêtu son jogging dans sa version Sport. Lancée en 2007, elle est mue par un 1600 atmosphérique de 125 ch, accouplé à une boite manuelle à cinq rapports. Vendue à peine 16.000 € à l’époque, sa philosophie lowcost la prive de tout luxe inutile. Si ses plastiques bon marché et son habitacle terne ne la rendent pas sexy au premier abord, la Swift Sport se révèle être une bonne surprise tant son moteur pétillant et son châssis en font une vraie héritière des GTI oldschool.

206 S16

2. Peugeot 206 S16

Difficile tâche que de succéder à l’icône qu’est la 205 GTI ! Par rapport à son aînée, la 206 S16 s’est embourgeoisée. Plus longue, plus large, plus lourde et mieux équipée, elle est cependant plus utilisable au quotidien. On regrettera son manque de personnalité stylistique par rapport à un modèle de base et sa présentation intérieure très typée « populuxe ». Sous son capot, on trouve un décevant deux litres de 137 ch qui suffit à la rendre performante, sans être toutefois brillante. Dotée d’un train avant incisif, la 206 S16 déçoit au niveau de sa commande de boite peu précise. Sympathique sans être exceptionnelle, la S16 a été effacée par la plus efficace 206 RC. Au plus bas au niveau de sa cote, elle mérite toutefois le détour.

Fiesta ST

3. Ford Fiesta ST

Développée par le département Ford RS dont la réputation n’est plus à faire, la Fiesta ST naît en 2005 sous les meilleurs auspices. Au programme, look suggestif et performances de bon ordre, le tout aidé par un châssis du meilleur niveau. Nommé Duratec, son bloc 2 litre développe 150 ch à 6000 tr/min. Coupleux dès les bas régimes , ce moteur se montre volontaire sur toutes les plages d’utilisation. Commandé par une boîte manuelle à cinq rapports, il emmène la Fiesta de 0 à 100 km/h en 8,4 secondes, ce qui n’est pas mal pour l’époque. Sympa et pas chère lors de sa sortie, la ST constitue toujours une bonne surprise treize ans après son lancement.

Clio RS

4. Renault Clio RS

A l’instar de la Peugeot 206 S16, la Renault Clio RS devait également succéder à un modèle qui a marqué les esprits : la Clio Williams. Développée par Renault Sport, la Clio s’est donné les moyens de ses ambitions. Avec 172 ch sous le capot, la RS est plus performante que ses rivales de l’époque. Pétillante et bruyante, elle souffre toutefois d’un certain manque de motricité à cause de son couple élevé. Moins rigoureuse que les quatre autres modèles présentés dans cette rubrique, elle aussi la plus joueuse. Sensations garanties !

Panda 100HP

5. Fiat Panda 100 HP

Nous vous l’avouons, nous avons gardé de bons souvenirs avec cette voiture. Lors de sa présentation à la presse sur le circuit d’essai de Balocco, nous avons été forcés d’arrêter les tests faute de pneus encore en état, tant nous avions roulé tambour battant ! Sous son physique de garde-robe normande, la Panda 100 HP renferme un petit 1400 fort de 100 chevaux qui l’emmènent à des allures étonnantes. Le châssis n’est pas en reste et la voiture s’avère très plaisante, y compris sur circuit. Avec son look sympa, ses sièges semi-baquets et son petit prix, la 100 HP a rencontré un certain succès à l’époque. Pourtant, qui s’en souvient ?