Absence de constructeurs

L’absence de plusieurs constructeurs automobiles a été relevée par l’ensemble de notre rédaction. Il faut dire que cette année, une bonne quinzaine de marques n’avaient pas fait le déplacement et non des moindres : Volkswagen, Ford, Alfa Romeo, Opel ou même Bentley. Pas terrible pour celui qui aime encore se nommer “Mondial de l’auto”.

Manque de nouveautés

Le manque de nouveautés d’envergure a aussi été relevé. Certes, nous avons eu droit à quelques belles annonces mais l’époque où tous les constructeurs attendaient les grands Salons pour présenter leurs nouveautés est révolue. D’autant plus avec tous les absents à Paris.

Mobilité

Les organisateurs ont voulu lancer le “Mondial de la mobilité” au sein du Mondial de l’Auto. Le bilan est négatif pour nos journalistes qui ont trouvé que l’espace consacré à la mobilité était insuffisant avec un stand de taille ridicule.

Les hôtesses

L’époque des hôtesses et mannequins sexy sur les Salons de l’automobile est aussi révolue. Au nom de la bien-pensance, les talons ont laissé place aux baskets et la blague “Il y a beaucoup trop de voitures au Salon de l’hôtesse” est définitivement morte.

Le mépris du Président

Certains confrères ont également déploré le comportement du Président de la France, Emmanuel Macron qui se serait montré arrogant et méprisant. Les mesures de sécurité renforcées l’entourant ont même fait rater leur avion à quelques journalistes.