Waze, l’application de guidage participative bien connue de millions d’automobilistes, a de quoi irriter les forces de l’ordre. Il faut dire qu’outre le fait qu’elle calcule en temps réel le trajet le plus efficace pour se rendre d’un point A à un point B ; elle permet surtout de signaler l’emplacement des contrôles de police.

Mais cela devrait changer prochainement en France : les forces de l’ordre voudraient interdire à Waze et à Coyote de signaler ceux-ci en activant une « cape d’invisibilité ». Dans la pratique, les usagers pourraient donc continuer à signaler un éventuel contrôle, mais celui-ci n’apparaitra plus sur les terminaux des autres utilisateurs. Cette mesure, qui ne s’appliquera qu’aux contrôles d’alcoolémie et non aux contrôles de vitesse, devrait être mise en place d’ici la fin de l’année chez nos voisins.