Vias estime ainsi que : « Le fait de renseigner tous les endroits de contrôle, même mobiles, porte préjudice à la sécurité routière, car cela procure à certains conducteurs le sentiment d’être intouchables. Les personnes qui utilisent des avertisseurs de radars reçoivent d’ailleurs plus de P-V pour excès de vitesse que les autres conducteurs ».

Coyote répond à cela que 93% des remontées de la Communauté Coyote concernent des perturbations, et non pas des contrôles de vitesse. Coyote est ainsi devenu un assistant à la conduite à part entière, tout comme Waze, et n’hésite pas à rappeler qu’il y a encore deux ans, l’IBSR (donc Vias) déployait ses messages de prévention routière avec les campagnes BOB, sur les boitiers Coyote.

Concernant les statistiques avancées par Vias, Coyote précise que les seules données réalistes et factuelles concernant les vitesses de ses utilisateurs sont celles détenues au sein de ses serveurs. « Les données sont parfois échangées et mises à disposition de la Police afin de pouvoir positionner des contrôles de vitesse à des endroits critiques, grâce à des données objectives! À cette occasion, les vitesses moyennes relevées prouvent que la plupart des utilisateurs Coyote respectent les limitations de vitesse. » conclut enfin le fabriquant de l’appareil.