En matière automobile, le poids est souvent l’ennemi. Il est toutefois difficile de légiférer sur la masse des voitures car elle varie fortement selon la taille de la voiture, ainsi que la motorisation. Les voitures hybrides ou 100% électriques que le gouvernement wallon s’engage aussi à promouvoir sont ainsi souvent plus lourdes que leurs homologues à essence.

Comme le souligne Aurélie Gerth, porte-parole de Toyota, interrogée par Sud Presse : « C’est paradoxal de vouloir mettre en avant des technologies moins polluantes, et d’un autre côté de se baser sur le poids. Nous avions d’ailleurs envoyé un courrier en ce sens aux négociateurs ». Ainsi, par exemple, chez Toyota, un Toyota C-HR hybride pèse 45 kg de plus qu’une variante essence, mais consomme et émet moins de CO2.