Actualité

Une bonne nouvelle pour les gros rouleurs, post-confinement !

Vous l’aurez remarqué, le prix des carburants est au plus bas. Et malgré le récent accord pour une réduction de la production de pétrole, les prix ne devraient pas trop évoluer à la hausse après le confinement…

Écrit par Stéphane Wamat | 16/04/2020

Depuis début mars 2020, le prix des carburants n’a fait que chuter. Cela s’explique par le confinement et l’offre excédentaire, mais pas seulement. En effet, jusqu’au dimanche 12 avril dernier, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) ne parvenait pas à trouver un accord concernant la production. Mais cette fois, les pays membres ont réussi à se décider sur une diminution drastique de l’ordre de 10 millions de barils par jour. Cette réduction est quatre fois supérieure à celle qu’on a connue en 2008, pendant la crise financière.

Une stabilisation plus qu’une augmentation

Vous devez vous dire : « L’offre va diminuer, les prix vont donc augmenter ! » Pas tout à fait car après le confinement, « la reprise de l’économie mondiale va prendre un peu de temps » déclarait à Sudpresse Olivier Neirynck, porte-parole de la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants. Les prix planchers sont pour le moment intenables. Voilà pourquoi l’Opep a dû diminuer la production. Les prix vont donc légèrement remonter et se stabiliser après le confinement, comme le confirme Olivier Neirynck : « les prix vont évoluer à échelle normale, et pas de manière exponentielle ». Une augmentation progressive ne se fera qu’en fonction de la reprise économique, mais aussi du rythme des compagnies aériennes consommatrices de kérosène.

En savoir plus sur

Partager l’article

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures