Vu le prix de plus en plus élevé des véhicules neufs, peu de belges achètent encore leur auto en fonds propres. Ils passent plutôt via leur banque ou par des solutions de crédit proposées directement par les constructeurs. Cependant, les taux sont bien plus bas aujourd’hui qu’il y a 5 ans, ce qui peut expliquer l’augmentation significative constatée.

Plus d’occasions

Ingrid Pommée, porte-parole de Belfius, est formelle : de plus en plus de belges contractent des emprunts pour l’achat d’un véhicule d’occasion. Aujourd’hui, la moitié des consommateurs font ce choix, preuve que le véhicule de seconde main a plus que jamais de beaux jours devant lui. La durée de ces prêts s’est en outre stabilisée à 60 mois pour les VN et 48 pour les VO.

L’âge compte

Il est également intéressant de constater que l’âge moyen de l’emprunteur est de 47 ans pour les voitures neuves et de 39 ans pour les occasions. Si les personnes de moins de 30 ans ne représentent que 13 % des consommateurs, ils sont nettement plus nombreux sur le marché de l’occasion où ils représentent 1/3 des clients !

Source : Sud Presse