Parce que son V8 de 380 ch n’a que 1.380 kilos à catapulter, la Ferrari F355 est forcément une automobile fabuleuse. Mais plus encore, c’est par le fait qu’elle soit la dernière berlinette de Modène virtuellement dépourvue d’électronique, hormis un simple ABS et la boîte F1 optionnelle, qu’elle est exceptionnelle, mélange de modernité et de tradition. C’est l’une des dernières Ferrari à bord de laquelle on peut faire claquer une commande de boîte manuelle à travers la petite grille mythique.

F355

A 25 ans aujourd’hui, la F355 est une Ferrari encore relativement “abordable”, puisqu’elle se négocie à des sommes allant de 60.000 à 90.000€ selon les versions, Coupé, GTS à toit targa, Spider, boîte manuelle ou boîte robotisée F1. Mais s’offrir une F355, ce n’est pas le tout. Après, il faut la maintenir en bonne santé. Et là…

355

Nous avons répertorié quelques-unes des opérations les plus courantes à effectuer régulièrement sur une voiture, sans même imaginer une panne imprévue et coûteuse. Attention, ça pique. Petit entretien, recommandé une fois par an : 1.000€. Gros entretien, recommandé tous les 20.000 km : 3.000€. Remplacement de l’échappement : 5.000€. Amortisseurs : 2.000€ la paire. Pneus : 600€ les quatre (ce qui est encore assez raisonnable). Embrayage, à peu près tous les 70.000 km avec boîte manuelle, rarement plus de 50.000km avec la boîte F1 : 4.000€. Disques de frein : 600€ la paire. Courroies de distribution, tous les 4 ans ou 70.000 km : 7.000€. Enfin, pour une révision complète du moteur, pièce maîtresse de toute Ferrari, il faut compter… 20.000€ !

F355 rear

Il existe bien sûr des spécialistes indépendants très sérieux capables de bien faire le travail pour une fraction de ces tarifs. Mais n’oublions pas qu’une Ferrari est un investissement, et qu’un historique complet d’entretiens réalisés dans le réseau officiel ajoute une valeur considérable à la voiture au moment de la revente.

Un passionné averti en vaut deux…