Ainsi, le gouvernement wallon a-t-il annoncé son intention d’interdire la circulation des véhicules qui ne sont pas équipés d’un moteur EURO 5,6 et 6d TEMP.

dès 2026. Celle-ci prévoirait toutefois une dérogation pour les véhicules qui parcourent moins 3.000 km par an, ancêtres inclus. Une mesure difficile à contrôler selon la fédération belge des véhicules anciens (FBVA) puisque nombre d’ancêtres seront exemptés de contrôle technique, même après l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation à ce sujet (tous les 2 ans, voire dispense complète sous certaines conditions NDLR).

En Flandre, c’est la multiplication des zones à faibles émissions (LEZ) qui complique chaque jour un peu plus la circulation en véhicule ancien. A Anvers, les voitures qui ne répondent pas à la norme Euro 1 et âgées de moins de 40 ans sont bannies. Passé ce délai, leur conducteur doit acquérir un pass (20€/semaine, 180€/an) pour pouvoir se rendre dans la ville portuaire. Gand et Malines auront également leur LEZ (avec leurs propres règles !) dès l’an prochain.

Voilà donc qui devrait compliquer l’usage de nos chères « mamies » à l’avenir. Petite lueur d’espoir dans ce ciel qui s’assombrit : à Bruxelles, les oldtimers sont autorisés à circuler gratuitement dans la LEZ.