Buzz

Cette assurance avait une raison bizarre pour ne pas rembourser les dommages

Au Canada, un homme a eu un accident avec une Subaru BRZ en leasing. Après avoir déposé une demande d’indemnisation auprès de la compagnie d’assurance, celle-ci a d’abord refusé en raison d’une application extrêmement stricte des petits caractères.

Écrit par Joris Bosseloo | 07/05/2021

Modasir Ayobi a percuté une Subaru BRZ, la sœur jumelle de la Toyota GT86, il y a deux ans. Le coupé a été déclaré sinistre total et le conducteur n’a pas été accusé de quoi que ce soit. Le problème : il s’agissait d’une voiture de leasing et Ayobi avait apporté une modification au véhicule.

Échappement différent

Ayobi avait installé un autre échappement et prévoyait de réinstaller l’échappement original avant la fin du bail. Selon son assureur, cela a d’abord posé un problème, car le document stipulait qu’il n’était pas permis de modifier quoi que ce soit sur la voiture, ce qui pouvait inclure l’installation d’une attache-remorquage, par exemple.

Publicité

Tempête médiatique

La société a donc refusé de payer environ 35.000 dollars canadiens (moins de 24.000 euros), ce qui n’a bien sûr pas plu à Ayobi. Ce dernier s’est défoulé sur les médias sociaux et l’histoire a également été reprise par de véritables chaînes d’information. Desjardins Assurances s’est retrouvé dans l’œil d’une véritable tempête médiatique et a été appelé à commenter l’affaire. Soudain, la société a voulu compenser les dommages.

Donc…

Lisez les petits caractères, et en cas d’urgence, utilisez les médias (sociaux)…

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé