Elle avait la ligne d’une bimbo latina ! Avec ses trains roulants élargis, sa caisse étroite et son gros derrière flanqué de quatre sorties d’échappement, la Z3 M ne passait pas inaperçue. Trop sage avec ses moteurs quatre cylindres, le cabriolet avec déjà été dévergondé avec l’apparition d’un six cylindres en ligne de 2,8 litres, puis de 3 litres. Pourtant, la Z3 était encore loin d’être une sportive.

Le tir fut corrigé avec l’apparition du bloc de la M3, un 3,2 litres 6 cylindres de 321, puis 325 ch. Avec cette mécanique hors du commun, la Z3 se transformait en vrai dragster pouvant atteindre les 250 km/h en pointe et abattant le 0 à 100 km/h en 5.5 sec.
Alors, le pied intégral ? Oui, tant qu’il faisait sec ! Avec une telle puissance, le châssis était vraiment dépassé et rouler vite avec cette voiture demande de bonnes notions de pilotage tant l’arrière demande à passer devant ! Aujourd’hui, la Z3 M est un collector prisé par les fans de la marque bavaroise qui n’hésitent pas à débourser 30.000 à 50.000 euros pour un exemplaire en bon état. Plus bestial encore, le coupé est ultra désirable !