Les 5 Ferrari 2+2 méconnues

Toutes les Ferrari ne sont pas forcément des berlinettes rouges à deux places. Dans l’histoire de la marque, certains modèles « différents » n’ont pas connu le succès. Voici cinq d’entre eux.

Les 5 Ferrari 2+2 méconnues

Ferrari 365 GT4 2+2/400/412

Dessinée par Pininfarina, cette Ferrari anguleuse était la familiale de la gamme durant les années 70 et 80. En 17 ans de production, elle a changé trois fois de nom et a connu plusieurs évolutions de son V12. Produite à près de 3000 exemplaires, elle est rarement mise en avant par les amateurs de la marque. Pourtant, elle présentait des qualités indéniables.

Ferrari 365 GTC/4

Assurant la succession de la 365 GT 2+2 pendant 2 ans, la 365 GTC/4 n’a pas vraiment plu avec ses pare-chocs en plastiques et ses phares « pop-up ». Du coup, elle n’a été produite qu’à 500 exemplaires.

Ferrari Mondial

Avec le temps, le style de la Mondial a plutôt mal vieilli. Produite pendant 13 ans, elle a été déclinée en coupé et en cabriolet. Est-ce sa puissance modeste à ses débuts (214 ch) ou ses nombreuses pièces issues de chez Fiat qui ont terni son image ? Ou sa plastique particulière ? Toujours est-il qu’elle est boudée par les passionnés de Ferrari.

Ferrari 308 GT4

Unique Ferrari de série dessinée par Bertone, la 308 GT4 ne manquait pas d’atouts : son V8 placé en position centrale arrière développait 255 ch et lui procurait des performances de bon niveau. Sa configuration 2+2 permettait quant à elle d’embarquer les enfants à bord et son coffre était relativement logeable. Par contre, sa ligne particulière a rebuté plus d’un client…

Ferrari 612 Scaglietti

Cette Ferrari à la ligne un peu pataude a eu pour lourde tâche de succéder à la très belle 456 GT. Produite de 2004 à 2011, elle était la première voiture (de série) de la marque entièrement en aluminium. Assez vaste pour accueillir quatre adultes, elle était vendue à un prix très élevé : 230.000 €. Pourtant, 3025 exemplaires de ce coupé 2+2 ont été produits. Aujourd’hui, on se demande où ils sont passés tant la 612 est rare sur les routes !