Électrique

Les boîtiers télécoms deviennent des bornes de recharge

Pour rouler massivement en voiture électrique à l’horizon 2030, il faudra suffisamment de points de recharge dans les rues. Si un déploiement est en cours, il devra malgré tout être accompagné de solutions créatives. Une créativité dont Proximus fait preuve en proposant de transformer ses anciennes armoires-relais de rue en bornes de recharge.

Alain De Jong Alain De Jong | Publié le 26/11/2021 | Temps de lecture : 3 min

On le sait : la transition vers la voiture électrique nécessite de refondre profondément notre infrastructure électrique. Plusieurs règles ont déjà été édictées, notamment pour les nouvelles constructions qui doivent prévoir soit un câblage, soit des bornes de recharge (fonction du bâtiment). Cela dit, il faudra faire beaucoup plus si on souhaite que cette transition s’effectue sans heurt.

Car tout le monde ne peut évidemment pas recharger sa voiture à domicile ou même sur son lieu de travail. Ce qui signifie donc qu’il faut dès à présent penser à un maillage de points de recharge plus diversifié sur la voie publique.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

100.000 nouvelles bornes de recharge nécessaires

Prix recharge electrique

En Flandre, 100.000 points de charge devraient être installés d’ici 2030 et on estime qu’il en faudra au moins autant dans la partie sud du pays, en Wallonie. Si les objectifs sont sur la table, la question se pose toutefois de savoir comment y parvenir ? Ça, c’est évidemment moins clair, mais ce qui est intéressant, c’est que cette incertitude fait émerger de nombreuses solutions créatives, comme celle de Proximus.

En collaboration avec Fluvius, le gestionnaire du réseau de gaz et d’électricité, l’entreprise de télécommunications lance en effet un projet pilote visant à convertir les armoires situées en rue et contenant les installations techniques en bornes de recharge pour voitures électriques. Il se trouve que le déploiement du nouveau réseau de fibre optique libère beaucoup d’espace dans ces box techniques, créant ainsi un potentiel de 7.000 nouvelles stations de recharge. Il faut savoir que des initiatives similaires ont déjà été lancées en Allemagne, en Autriche et au Royaume-Uni.

Aussi exploiter l’éclairage public

borne éclairage public

Si le projet pilote qui est à présent lancé pour une durée de quatre mois s’avère concluant, Proximus se mettra en quête d’un partenaire pour le déployer à grande échelle. L’avantage de cette solution est qu’en utilisant les armoires techniques existantes dans la rue, les travaux d’excavation sont limités. Proximus projette en outre de connecter ces bornes de recharge à une plateforme logicielle externe qui permettrait de payer avec plusieurs types de cartes.

Une autre solution intéressante consisterait aussi à utiliser l’éclairage public pour ajouter d’autres points de charge. Sibelga expérimente déjà cette solution à Bruxelles, avec l’ambition de créer 11.000 points de charge dans la région d’ici 2035.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité