Énergie

Les centrales au charbon à plein régime aux Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais veut faire tourner à nouveau plus fort les centrales à charbon, très polluantes, pour économiser le gaz. Les consommateurs doivent donc utiliser le chauffage électrique et à rouler à l’électricité… provenant de cette source d’énergie polluante ! 

Écrit par Alain de Jong | 21/06/2022

Ce scénario était téléphoné. Même si le boycott du pétrole et du gaz naturel russes peut se justifier d’un point de vue politique afin de faire pression sur Poutine pour qu’il se retire de l’Ukraine, ce sont surtout les pays occidentaux eux-mêmes qui subissent les plus grands inconvénients en raison d’une pénurie de combustibles fossiles à court terme, dont ils ont simplement besoin pour la production d’électricité, le chauffage domestique, les transports, etc. Chaque pays possède ses réserves stratégiques de gaz, mais pas à long terme.

Comme le conflit en Ukraine pourrait durer plusieurs mois, voire plusieurs années, de graves problèmes se profilent dans un avenir proche pour notre approvisionnement énergétique, dans lequel le gaz joue encore un rôle très important. D’autant plus qu’une grande partie de ce combustible provient de Russie et qu’il n’existe pas d’alternatives immédiates pour ces volumes.

Publicité

Brûler du charbon 

C’est la raison pour laquelle l’Allemagne a récemment décidé que ses centrales au charbon devaient commencer à fonctionner davantage pour assurer la production d’électricité. Ce changement est intervenu après que la Russie ait menacé de fermer le robinet de gaz prochainement. Et comme un tiers du gaz naturel allemand est fourni par le russe Gazprom, cela pose évidemment un problème, notamment pour maintenir les stocks en vue de l’hiver prochain.

Entre-temps, les Pays-Bas ont également suivi l’exemple de leur voisin. Le gouvernement a également annoncé que les centrales électriques au charbon fonctionneront à nouveau à pleine capacité pour fournir de l’électricité, tandis que les centrales au gaz seront réduites en prévision de la pénurie de gaz qui devrait survenir dans les prochains mois.

Cette décision fait grand bruit aux Pays-Bas, car l’annonce a été faite par le ministre du climat Rob Jetten (D66). C’est le même homme qui, il y a quelques années, a fait adopter la fermeture âprement contestée des « centrales à charbon beaucoup trop polluantes », qui a coûté leur emploi à plusieurs centaines de salariés et provoqué de vives protestations aux Pays-Bas.

Le boycott du gaz russe semble faire obstacle aux plans climatiques.

Gueule de bois

La transition énergétique risque ainsi de pâtir des imbroglios politiques inattendus déclenchés par la guerre en Ukraine. Ces dernières années, la transition s’est faite vers une production d’énergie plus propre basée sur les énergies renouvelables (éolienne, solaire, etc.), tout en éliminant progressivement les centrales à combustibles fossiles classiques (gaz, charbon, etc.) et l’énergie nucléaire. Mais cela risque maintenant de se terminer par une gigantesque « gueule de bois énergétique » en raison du contexte actuel.

De nombreuses personnes sont déjà passées à l’électricité pour leur chauffage domestique et leurs voitures, qui non seulement risque de se raréfier et de devenir chère, mais est également produite de manière très ancienne et polluante. Les investissements environnementaux coûteux du secteur privé sont donc d’autant plus aigres, car ils n’ont ainsi absolument aucun effet positif sur la qualité de l’environnement.

L’appel se fait donc de plus en plus pressant pour que les nombreuses mesures visant à améliorer l’environnement et à le rendre plus vivable soient placées dans un contexte réaliste qui tienne compte des circonstances actuelles, qui ont changé, et qui n’impose pas au consommateur des coûts inutiles en cette période économique difficile. Car même si nous ne menons pas une guerre avec les Russes sur le terrain, Poutine nous met le couteau sous la gorge économiquement.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures