Essais auto

ESSAI Cupra Ateca : Calmez vos ardeurs

Écrit par Laurent Zilli | 21/11/2018

Avec le lancement de cet Ateca survitaminé, la naissance de Cupra en tant que marque est officielle. Mais, avis à qui a déjà une expérience des Seat Cupra, ne commettez pas l’erreur de baser vos attentes sur ce que vous savez.

Ce que vous savez, c’est que les Seat Cupra, même lorsqu’elles ne sont pas parfaitement abouties, méritent d’être qualifiées de sportives. Notre dernier essai Cupra en date, celui de la Leon Cupra R, nous avait même carrément bluffés. C’est avec tout cela en tête, et avec le souvenir d’un Seat Ateca comptant parmi les SUV compacts les plus engageants à conduire, que nous partions essayer le Cupra Ateca.

Ateca Cupra

Accélérations canon

Sous le capot, le 2.0 TSI de 300 chevaux, associé à une boîte DSG7 et à la transmission intégrale. Là, rien à dire: ce moteur envoie du bois et offre au Cupra Ateca des accélérations canon. Mais lorsque ça commence à tourner, là où reconnaît une vraie sportive, les choses prennent une autre tournure. D’abord, le paramétrage de la boîte DSG pourrait être meilleur. Elle manque de réactivité, même lorsqu’on sélectionne le mode Sport ou Cupra. Du coup, on attaque parfois un virage sur un rapport pas idéal, donc on ne profite pas pleinement des ressources du moteur au moment de relancer, et la trajectoire s’en ressent. Un défaut que l’on peut gommer en sélectionnant le mode manuel de ladite boîte, pour une utilisation vraiment sportive, en profitant de la motricité offerte par les quatre roues motrices. Quant aux suspensions pilotées livrées en série, elles ont le mérite de très, très bien maitriser les mouvements de caisse du SUV dans les virages, et de garantir un excellent confort.

Cupra Ateca

Conclusion

En devenant marque, Cupra a dû faire des compromis. La sportivité exacerbée sera bien au menu d’autres modèles Cupra mais l’Ateca, il faut l’aborder comme un SUV familial (vraiment) rapide et luxueux, pas plus.

Red

La Cupra Ateca en quelques chiffres

Moteur : 4 cyl. turbo, essence, 1.984cc, 300ch de 5.300 à 6.500tr/min, 400Nm de 2.000 à 5.200tr/min.

Transmission : aux 4 roues

Boîte : auto double-embrayage 7 rapports

L/l/h (mm) : 4.376/1.841/1.611

Poids à vide (kg) : 1.615

Volume du coffre (l) : 485

Réservoir (l) : 55

0 à 100 km/h (sec.) : 4,2

Prix : 43.390 € TVAC

Puissance : 300 ch

V-max : 247 km/h

Conso mixte : 8,5 l/100 km

CO2 : 192 g/km

Note de la rédaction

Points forts

  • Agressivité du look bien dosé
  • Ambiance sportive à bord
  • Confort général
  • Moteur généreux

Points faibles

  • Paramétrage de la boîte DSG
  • Direction trop filtrée

Mots-clés

Lire aussi

Trouvez votre voiture aujourd'hui

Voitures