Mercedes SLK

Apparue en 1996, la Mercedes SLK a été une petite révolution. Ce coupé-cabriolet est arrivé avec son toit rigide escamotable à une époque où tous les cabrios étaient équipés d’une toile. De plus, ce modèle donnait un coup de jeune à une gamme alors vieillissante. En 3 générations, elle a séduit de nombreux clients qui apprécient sa polyvalence et sa finition d’excellente facture. Rebaptisée SLC depuis 2016, ses ventes ont néanmoins connu une inexorable chute. Du coup, la fin de sa commercialisation vient d’être annoncée après une délicieuse série spéciale Ultimate Edition qui fait revivre la teinte jaune du tout premier modèle.

GTI

Volkswagen Golf cabriolet

L’air de rien, ça va faire bientôt trois ans que la Golf Cabriolet a disparu du catalogue de Volkswagen. Pourtant, cette déclinaison avait quelque chose d’historique, puisqu’elle était produite depuis 1979. Le dernier modèle de Golf n’a pas repris cette carrosserie, l’Eos a disparu du catalogue, et les toutes dernières Beetle Cabrio sont dans les concessions, laissant la gamme VW sans cabriolet pour ce qui est peut-être la première fois depuis les années 50.

207

Peugeot 207 CC

Descendante de la 206 CC qui avait remis au goût du jour les petits cabriolets, la 207 CC est pourtant restée sans descendance, Et puisque la 308CC n’a pas enfanté non plus, la marque au lion n’a plus de cabriolet à proposer. Dommage car Peugeot a été pendant longtemps le spécialiste en la matière…

Jimny

Suzuki Jimny

Alors que les SUV Cabrio semblent à nouveau intéresser les constructeurs (le Range Evoque sera reconduit, le VW T-Roc arrive…), Suzuki ne prévoit pas de décapsuler son nouveau Jimny. C’est dommage car une telle variante aurait permis d’appuyer encore un peu plus sur la fibre nostalgique du  modèle en accentuant la référence au célèbre Samuraï. Le Jimny cabriolet n’est plus produit depuis dix ans déjà.

PT

Chrysler PT Cruiser

Fort du succès d’estime de son PT Cruiser au look néo-rétro, Chrysler s’est dit qu’il serait bon d’en décliner une carrosserie cabriolet. On ne veut pas critiquer hein, mais on a connu plus « léger » comme design, surtout avec cet imposant arceau central fixe indispensable à la rigidité. Et bon, puisque Chrysler a disparu des routes européennes, et que sa gamme outre-atlantique est des plus réduites, on n’est pas près de revoir tel modèle chez nous. Mais c’est peut-être mieux ainsi…