Hydrogène

Bientôt des cartouches d’hydrogène pour recharger sa voiture ?

C’est peut-être un tournant dans la transition énergétique et de la mobilité que Toyota s’apprête à aborder. Le constructeur développe en effet un astucieux système de cartouches d’hydrogène compatibles avec de nombreuses applications.

David Leclercq David Leclercq | Publié le 13/06/2022 | Temps de lecture : 5 min

Disposer d’une source d’énergie propre et… sous la main : voilà ce à quoi travaille Toyota depuis un moment déjà. On sait le constructeur très impliqué dans la transition énergétique et dans la recherche d’alternatives à nos modes de vie actuels. C’est vrai pour l’automobile bien sûr – la marque a été pionnière en matière d’hybrides –, mais aussi pour nos (futures) villes. Avec sa filiale Woven Planet, Toyota travaille en effet sur un projet de ville connectée et, bien entendu, zéro carbone. Ce lieu de vie expérimental permet de tester toute une série de technologies domestiques.

Pour les transports

C’est dans ce cadre que Toyota vient de présenter une invention astucieuse : une cartouche d’hydrogène portable qui constituerait la source d’énergie pour une kyrielle d’applications de la vie quotidienne. Cette cartouche remplie d’hydrogène vert (évidemment) pourrait ainsi alimenter nos ordinateurs portables et nos téléphones. Son avantage principal est qu’elle est transportable et rechargeable, ce qui facilite grandement les opérations et la liberté des utilisateurs.

Publicité – continuez à lire ci-dessous

« La conception de cette cartouche facilitera le transport et l’approvisionnement quotidiens en hydrogène pour alimenter une large gamme d’applications de la vie quotidienne à l’intérieur et à l’extérieur de la maison », indique le communiqué de Toyota. L’avantage, c’est que cette capsule sera aussi compatible avec des voitures électriques à piles à combustible, des motos, etc. Elle pourrait donc servir à notre mobilité quotidienne, le tout en permettant de faire le plein encore plus rapidement qu’à l’heure actuelle.

Le prototype se présente sous les traits d’une cartouche longue de 40 cm, d’un diamètre de 18 ch et d’un poids de 5 kg, ce qui la rend a priori utilisable par (presque) tout un chacun. Et quand bien même ce ne serait pas le cas, Toyota imagine aussi d’autres déclinaisons de cette cartouche, plus petite, moins lourde, etc. Tout semble possible.

À la maison aussi

Toyota Woven City hydrogen

Naturellement, de par sa taille réduite, cette cartouche d’hydrogène pourrait être utilisée à domicile et alimenter un système d’énergie à pile à combustible totalement autonome et facile à implémenter dans des endroits très reculés puisqu’il ne nécessiterait plus un raccordement à une infrastructure collective. Il suffirait alors de mettre en place une réserve de cartouches ou alors d’appeler un service de livraison pour pouvoir être réalimenté.

Toyota, dont l’objectif est de parvenir à une neutralité carbone dès 2035, estime que ce type de cartouche favoriserait l’essor de l’hydrogène comme vecteur d’énergie, le tout dans un respect total de l’environnement puisque l’hydrogène serait produit à partir de sources d’énergie renouvelables. Tellement simple et génial qu’on se demande pourquoi on n’y a pas pensé plus tôt.

Encore un prototype

Bien entendu, cette cartouche à hydrogène n’est encore qu’un prototype, mais, en l’état, elle permet déjà de faire fonctionner un four à micro-ondes pendant 3 à 4 heures – on se demande d’ailleurs qui aurait le besoin de faire fonctionner ce type de four aussi longtemps. La capacité énergétique d’une seule cartouche est de 3,3 kWh, ce qui fait naturellement encore moins d’un litre de carburant (environ 10 kWh). Cela dit, les recherches vont bon train et il y a fort à parier que ces cartouches auront bientôt beaucoup plus à offrir. Surtout si elles sont par exemple combinées à la trouvaille belge qui permet de produire de l’hydrogène à partir du soleil, le tout dans l’espace occupé par un simple panneau photovoltaïque.

Toyota Woven City hydrogen

Pour Toyota, les expériences menées à Woven City ont pour objectif « de réaliser une société neutre en carbone où chacun peut accéder à une énergie propre, d’abord au Japon, puis dans le monde entier. Ces expériences réelles nous aideront à apprendre comment transformer au mieux l’hydrogène en une forme d’énergie familière, bien utilisée et appréciée. » La présentation de cette cartouche est, avouons-le, une belle surprise et elle pourrait palier au problème actuel de l’hydrogène qui est sa transportabilité. Cette trouvaille pourrait clairement faciliter l’imposition de ce vecteur énergétique que l’on pense être l’un des meilleurs – si pas le meilleur – pour l’avenir climatique.

Partager l’article

En savoir plus sur


Dernières infos

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Gocar c'est aussi plus de 30.000 véhicules de stock !

Découvrez toutes les actualités

Articles liés au même sujet

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

Des véhicules pour vous

Voitures

A la une

Publicité – continuez à lire ci-dessous

Publicité