Marché auto

Du cuir « vegan » chez Rolls-Royce ?

Progressivement, les jalons d’une stratégie circulaire sont mis en place chez les constructeurs automobiles. L’abandon du cuir d’origine animale est, parmi d’autres, une piste de plus en plus privilégiée. Et elle pourrait être suivie par les marques les plus prestigieuses, dont Rolls-Royce. 

Écrit par David Leclercq | 24/11/2021

Le développement durable et le respect de la biodiversité : voilà deux nouveaux paramètres que les constructeurs doivent intégrer dans leur business plan. Plus question en effet d’utiliser les ressources à tort et à travers, à la fois d’un point de vue environnemental, mais aussi d’un point de vue marketing.

Parallèlement au développement de la voiture électrique, le secteur des habillages fait aussi sa petite révolution. Il n’est pas rare en effet de trouver des matériaux recyclés dans les habitacles, même pour les parties visibles tandis que plusieurs marques ont déjà annoncé qu’elles renonçaient aussi à utiliser du cuir véritable issu donc de la filière animale.

Les marques de luxe aussi ?

Rolls-Royce Cuir végétal

De ce strict point de vue, toutes les marques devraient probablement se ranger à la même démarche afin de pouvoir proposer une réponse coordonnée à une tendance, voire une demande grandissante.

Cela dit, si toutes les marques se disent intéressées, certaines n’ont pas encore prévu de franchir le pas, notamment parce qu’aucune demande explicite n’est formulée par la clientèle. On s’en doute, ces marques sont les plus prestigieuses. C’est le cas notamment de Rolls-Royce qui se dit prête à répondre à la demande comme le rapporte le média anglais Autocar qui a interviewé Torsten Müller-Ötvös, CEO de la marque.

Jusqu’ici, le CEO soutient qu’aucun client n’a fait la demande explicite pour un habillage qui serait réalisé en cuir vegan (végétal) plutôt qu’animal. Sans doute pour ne pas froisser sa clientèle, le CEO tient malgré tout un double discours, arguant que la durabilité est très importante pour Rolls-Royce, mais soutenant aussi que le cuir est un matériau de luxe très recherché et que de ce fait, il est normal que Rolls-Royce l’utilise.

En clair, si Rolls-Royce se dit tout à fait prêt à fournir un intérieur en cuir végétal, ce serait donc plutôt à la clientèle d’assurer la transition en le demandant explicitement. Ce positionnement est étonnant, d’autant plus que d’autres marques de luxe, comme Bentley, incitent depuis plusieurs années déjà leurs clients à opter pour ces matériaux durables.

On dit souvent que l’écologie est une affaire de riches dans le sens où ce sont les populations qui vivent le plus confortablement qui peuvent consacrer les moyens à une transition. Cela dit, il serait bienvenu que pour une partie, l’impulsion puisse aussi venir des entreprises et en particulier de celles qui s’adressent aux plus fortunés de la planète. Non ?

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé