Mobilité

« Nous imposons un alcootest aux utilisateurs de nos trotinettes »

Pour éviter les accidents liés à l’alcool, l’opérateur de trottinettes Bolt impose à ses clients un test anti-alcoolémie les soirs de fin de semaine et de week-end sur son application.

Écrit par Maxime Hérion | 23/06/2022

Active dans les villes de Bruxelles, Ypres, Namur et Dinant, la société Bolt dispose de parcs de trottinettes électriques en location, vient de prendre une mesure unique en son genre. Désormais, ses utilisateurs devront obligatoirement passer un test d’alcoolémie les jeudis, vendredis, samedis et dimanches soirs, entre 19h et 5h. Il s’agit d’un test cognitif disponible sur l’application qui permet de débloquer les trottinettes.

D’autres moyens de transport

En cas d’échec ou de refus, l’application ne permet pas d’utiliser la trottinette et conseille alors un autre moyen de transport comme le service de chauffeur à la demande de la firme. Selon une étude récente menée au CHU Saint-Pierre de Bruxelles, un tiers des accidents de trottinettes à Bruxelles sont liés à l’alcool et à la vie nocturne. C’est ce qui a motivé Bolt à prendre cette mesure qui a déjà été testée en Espagne.

Publicité

Trottinettes Bolt 3

Sécurité avant tout

Présente en Belgique depuis un an, Bolt insisite particulièrement sur la sécurité de ses utilisateurs. Ses trottinettes sont d’ailleurs interdites aux mineurs alors que la loi autorise leur accès à partir de 16 ans et la vitesse de ses machines est automatiquement limitée dans les grands piétonniers de la capitale. Son nouveau dépôt abrite entre autre un atelier qui s’occupe de la maintenance de ses 3.600 à 3.800 trottinettes.

Partager l’article

En savoir plus sur

Newsletter

Que ce soit sur les dernières actualités auto ou les sujets brûlants de mobilité.

D’autres ont également regardé

Des véhicules pour vous

Voitures